Rwanda : l’entrepreneuriat est désormais enseigné au lycée

Rwanda : l’entrepreneuriat est désormais enseigné au lycée

Au Rwanda, l’entrepreneuriat est enseigné au lycée. L’idée pour les gouvernants est de réformer l’éducation afin de permettre aux apprenants d’être créateurs plutôt que demandeurs d’emploi.

Cette initiative concrétise l’idée selon laquelle Rwanda de Paul  Kagamé va former suffisamment les entrepreneurs capables de créer la richesse dans le pays les années prochaines.  

A cet effet, le Rwanda n’attend pas pour faire mettre à la disposition des élèves les moyens nécessaires pour une formation pratique.

‘’Dans la salle de classe, les pupitres de bois ont été poussés contre les murs et les élèves, assis en groupes, froncent les sourcils, concentrés sur leurs calculs. Elias Hagen mana arpente la salle, blouse blanche impeccable. Il glisse une explication par-ci, un coup d’œil par-là, pointe une erreur au passage, avant de reprendre la main d’une question lancée à la cantonade : « Un budget, c’est quoi ? » A l’étroit dans son uniforme vert et beige, une jeune fille avance timidement sa définition : « C’est élaborer un plan. » Son voisin complète : « C’est connaître ses revenus et ses dépenses. »’’, a rapporté le journal le Monde dans un reportage.

Selon le journal, dans ce lycée du district de Rwamagana, à 50 km à l’est de Kigali, l’entrepreneuriat est enseigné au même titre que la géographie ou les mathématiques.

Pour développer ce pays, le président Paul Kagamé s’est tourné vers l’entrepreneuriat. Cette pratique a du moins marché, car le Rwanda ne peut se contenter de la mise en place des usines dont cette de fabrication du téléphones Android.

Depuis 2016, le programme scolaire du pays est aussi basé sur les compétences pratiques pour préparer les élèves du secondaire à la réalité du monde du travail et leur donner les outils pour être des « créateurs d’emploi » plutôt que des « demandeurs d’emploi », écrit le Monde.

Ce concept est selon le Monde est cher au président Paul Kagamé, qui a fait de l’éducation l’un des piliers de son programme de développement et de transition vers une « économie fondée sur la connaissance ».

Lire aussi : Le Togolais Edem Koffi Agbeko fabrique une Multiprise portable sans fil

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *