Orange Burkina Faso veut augmenter ses tarifs, le gouvernement dit non

Orange Burkina Faso veut augmenter ses tarifs, le gouvernement dit non

Orange Burkina Faso veut augmenter les tarifs de connexion internet et des services voix. Elle l’a fait savoir à travers à travers un communiqué publié quelques jours plus tôt.

Orange Burkina Faso annonce un réajustement de ses tarifs à la hausse à partir du 17 février 2020. Elle l’explique par la pression fiscale exercée par l’État du Burkina Faso.

« Ce réajustement tarifaire fait suite à l’entrée en vigueur de la loi des finances pour l’exécution du budget de l’Etat exercice 2020, qui augmente le taux de la taxe spécifique sur les entreprises de télécommunication à 7% du chiffre d’affaires réalisé par chaque entreprise » explique la société.

Dans un tweet diffusé , le Premier ministre du Faso s’est montré ferme. Il dit ne pas comprendre une telle augmentation de tarifs, balayant du revers des mains cette décision d’augmentation, obligeant l’opérateur Orange Burkina Faso a la mettre dans ses tiroirs.

L’adoption de la loi de finance ne saurait être selon lui, un argument suffisant pour décider d’une augmentation des tarifs de façon unilatérale.

« Le communiqué de Orange relatif à l’augmentation des tarifs est inacceptable. Les débats opérateurs de téléphonie/ARCEP sur la question sont antérieurs à la loi de finances 2020 et font l’objet d’une étude.

Le gouvernement n’acceptera aucune augmentation avant les conclusions », a écrit le premier ministre sur son compte Twitter.

Lire aussi: Burkina Faso : Orange veut augmenter les tarifs des services Internet et voix

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *