Vert-Togo veut rendre plus visibles les éco entrepreneurs

Vert-Togo veut rendre plus visibles les éco entrepreneurs

Vert-Togo, un site d’informations spécialiste des  questions sur les  changements climatiques veut promouvoir les entrepreneurs togolais qui à  travers leurs activités génératrices de revenu attachent de l’intérêt à la protection de l’environnement.

Pour cette première édition, ils seront 12 entreprises du Togo à être sélectionnées à la suite d’un appel à candidatures qui s’ouvre le 1er  Octobre 2019 pour prendre fin le 31 Octobre  2019.

Lire aussi : Rwanda : Le paiement de Mara phones peut être échelonné sur deux ans

Elles bénéficieront d’un coup de pouce en matière de communication via le site d’informations tant en termes  de  productions visuelles comme textuelles.  De fait, chaque mois sera consacré à une éco entreprise togolaise.

L’Objectif selon le promoteur du journal en ligne, Hector Nammangue, c’est  d’intégrer les valeurs éco citoyennes dans le bon fonctionnement des entreprises et des diverses structures de la place.

« Le constat fait ici au Togo est que les entreprises et entrepreneurs qui mettent la protection de Dame Nature au cœur de leurs activités ne sont pas célébrés et ne sont pas véritablement connus. C’est fort de ce constat que vert-togo.com étant un site d’informations assez primeur de l’actualité environnementale togolaise a pensé aider ces entreprises et ces entrepreneurs à faire la promotion de  leurs intérêts à la cause environnementale au travers de leurs  idées de développement de notre pays. »

Pour cette première  édition,  le thème  est : « Entrepreneuriat vert : Protéger l’environnement en générant des ressources». 

Les  entrepreneurs verts désirant postuler pour le projet « Projecteurs  sur les Eco-entrepreneurs  du Togo », peuvent le faire via ce LIEN

Vert-togo  est le premier  journal  en ligne sur l’Environnement, l’Economie Verte et la Santé au Togo.   Il est accessible via le lien www.vert-togo.com  VERT-TOGO a été crée par Hector NAMMANGUE, Journaliste de formation à l’Institut des Sciences de l’Information de la Communication et des Arts (ISICA) à l’Université de Lomé.

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *