Kenya : Netflix et YouTube paieront bientôt des taxes

Kenya : Netflix et YouTube paieront bientôt des taxes

Netflix et YouTube, ces géants du web paieront d’ici peu des taxes au Kenya. Le ministère des TIC est en phase finale d’élaboration d’un cadre légal qui servira de base à cette taxe.

Sa cible, c’est les services de diffusion multimédia en ligne étrangers tels que YouTube et Netflix. Ces services over-the-top (OTT) devront bientôt déclarer leurs revenus aux consommateurs kényans.

Le directeur général de l’Autorité de la communication, Francis Wangusi, a déclaré que les fournisseurs de contenu en ligne exploitent l’industrie kényane, mais que ni le gouvernement ni les artistes n’en bénéficient.

« De nombreux pays spécialement développés ont des politiques qui guident ces services, et c’est là que nous nous dirigeons en tant que pays », a déclaré M. Wangusi, ajoutant que les canaux de distribution traditionnels avaient été affaiblis.

Les services OTT incluent toutes les applications offrant des services de voix et de messagerie via Internet. Ils contournent les moyens classiques de communication. Ils ne sont pas sous le contrôle des opérateurs de téléphonie mobile.

Netflix est une entreprise multinationale américaine opérant dans le secteur d’activité des industries créatives par la distribution et l’exploitation d’œuvres cinématographiques et télévisuelles ainsi que par le développement et l’édition de jeux vidéo.

YouTube est un site web d’hébergement de vidéos sur lequel les utilisateurs peuvent envoyer, regarder, commenter, évaluer et partager des vidéos.

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *