Ouganda : Huawei aurait aidé le gouvernement à espionner des opposants

Ouganda : Huawei aurait aidé le gouvernement à espionner des opposants

L’affaire fait grand bruit en Ouganda. L’entreprise chinoise Huawei est accusé d’avoir aidé le gouvernement ougandais à s’infiltrer dans les messages privés des opposants au régime actuel. Des discussions de groupe WhatsApp ont été interceptées notamment ceux du chanteur Bobi Wine, très critique envers le président de la République, Yoweri Museveni.

Une enquête menée par le Wall Street Journal révèle que les techniciens de Huawei ont aidé les autorités ougandaises à intercepter des messages cryptés. Ils ont pu entrer dans un groupe de discussion sur WhatsApp dont le musicien et homme politique Bobi Wine est membre.

Lire aussi : Kenya : A 17 ans,Ziyaan  Virji  remporte un prix mondial pour l’innovation 

Des activités similaires ont été menées en Zambie. Ces gouvernements ont fait appel au géant chinois pour traquer les blogueurs. Cet épisode pose le problème de la sécurité en ligne des internautes et ce que les gouvernants sont prêts à faire.

L’enquête n’a pas permis de faire un lien direct entre les cadres de Huawei et les responsables de l’entreprise. C’est à se demander s’ils en étaient au courant. Quoi qu’il en soit, les logiciels malveillants continuent par faire mouche sur internet et affolent de plus en plus de personnes.

Cette enquête pourrait créer un bras de fer entre la Justice, Huawei et les gouvernements impliqués.

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *