Le programme  ‘’Code like a Girl’’ prépare les filles à un avenir numérique

Le programme ‘’Code like a Girl’’ prépare les filles à un avenir numérique

Du 24 juin au 5 juillet à Johannesburg, plus de 500 apprenantes seront initiées au langage du code dans le cadre des efforts visant à réduire la fracture numérique entre les sexes à un âge précoce en Afrique du Sud.

Le programme  » Code like a Girl  » vise à développer les compétences en matière de codage et les compétences utiles dans la vie courante pour les filles âgées de 14 à 18 ans, et les encourage à envisager l’adoption des TIC et des STIM (science, technologie, ingénierie et mathématiques) .

Au cours de la formation, les apprenants auront des connaissances de base des langages informatiques et des programmes de développement, y compris le langage HTML (Hypertext Markup Language). Les feuilles de style en cascade (CSS), GitHub et le contrôle de version, Bootstrap, JavaScript et Basic Computer et Introduction to Coding.

Selon Takalani Netshitenzhe, officier en chef et Corporate Affairs de Vodacom, le programme Code like a Girl est conçu pour donner aux filles un intérêt dans un secteur actuellement plus populaire auprès des garçons, en les aidant à élargir leurs possibilités et à augmenter leurs futurs choix de carrière en TIC.

Lire aussi : Togo : La Tech est aussi une affaire de filles !

« Grâce à cela, nous espérons inspirer les jeunes filles à viser les étoiles et à poursuivre des carrières qui feront entrer Vodacom et les industries connexes dans la prochaine ère numérique », a ajouté  Netshitenzhe.

En Afrique du Sud, il y a quelques années, le Conseil sud-africain de l’ingénierie a estimé à 11 % le nombre total de femmes ingénieurs enregistrées auprès de cet organisme.

Pour Matimba Mbungela, responsable des ressources humaines pour le Groupe Vodacom, le monde est à l’aube d’une révolution numérique qui remodèlera le travail, la vie et les relations. On s’attend à ce que cette  révolution ait un impact énorme sur de nombreuses disciplines universitaires.

« C’est pourquoi il était nécessaire pour nous, en tant que première entreprise de télécommunications numériques du pays, de prendre sur nous et de lancer cette initiative pour préparer les jeunes femmes, afin qu’elles puissent adapter les compétences de l’avenir et contribuer à faire progresser notre économie », a déclaré Mbungela.

Pour rappel, le programme a été mis en œuvre en Afrique du Sud, en République démocratique du Congo, au Lesotho, au Mozambique et en Tanzanie, avec plus de 755 jeunes filles formées cette année.

A la fin du programme, chaque fille doit être capable de développer son propre site web et de présenter son travail au reste de la classe de codage.

 

Daniel A.

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *