Ghana/ Le Royaume Ashanti développe sa propre application

Ghana/ Le Royaume Ashanti développe sa propre application

Le royaume Ashanti au Ghana est l’un des plus anciens et les plus puissants d’Afrique ayant survécu à des siècles de guerre et de colonisation. Pour le 20e anniversaire de naissance du roi Nana Barima Kwaku Duah, une application mobile sera lancée.  Dénommée “Application mobile Manhyia Palace’’, elle présentera de nombreuses fonctionnalités dont l’accès à l’histoire du royaume.

Cette toute première application royale africaine facilitera une interaction avec le Royaume, partage du contenu via ses canaux de podcast et de diffusion vidéo en direct et alerte, puis  informera  les utilisateurs, des événements et des activités qui se déroulent au sein du palais via sa plate-forme de messagerie texte.

Développé conjointement par le consultant en communication et sous-chef Nana Obiri Amaniapong II et  l’Otumfuo Nkonwasuafuohene Kyeame, connue sous le nom de Nana Yaw Obiri Yeboah, la conception  a été motivée par les plateformes de réseaux sociaux dynamiques du palais sur Facebook, Twitter, Instagram. Elle sera lancée dans les mois à venir et disponible en téléchargement gratuit.

En dehors de l’aspect ludique et informatif que présente l’application, les développeurs ont pensé à une fonctionnalité particulière qui va raconter un peu mieux l’histoire du royaume : Manhyia Palace Museum.

Le Manhyia Palace Museum est une fonctionnalité spéciale de l’application. Selon nos informations, elle proposera  une visite virtuelle du musée royal le plus unique et le plus décoré du palais. Les utilisateurs peuvent faire ses visites virtuels du musée en s’abonnant via une plate-forme de paiement pour accéder à une histoire de plus de 400 ans.

L’application mobile Manhyia Palace est la toute première application mobile historique d’Afrique à être alimentée par un royaume et pour un royaume. Un Royaume qui s’adapte à l’ère du numérique, cela montre à suffisance que la technologie n’est ni réservée aux quartiers huppés d’Afrique ni aux pays développés. Ces types d’initiatives contribuent à réduire le fossé numérique , parfois trop grand entre les villages et les villes africaines.

 

Prudence A.

 

Cliquez pour accéder au site du Royaume 

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *