Congo : la confiance numérique au cœur d’un salon technologique

Congo : la confiance numérique au cœur d’un salon technologique

Brazzaville accueille en avril prochain le Salon international des technologies de l’information et de l’innovation « Osiane ». C’est la troisième fois que la capitale congolaise abritera cette rencontre qui débattra des défis de la confiance numérique pour une économie florissante.

L’édition 2019 compte sensibiliser sur la protection des données individuelles ainsi que sur l’atteinte aux libertés sur Internet. Les conférenciers s’attèleront aussi à décrypter les outils de la cyber sécurité. S’il est aujourd’hui impossible de se passer du net qui est devenu un moyen inévitable de progrès économique et social, son développement a également conduit à de nouvelles conceptions du numérique. C’est le cas des polémiques sur la protection des citoyens, la confidentialité et l’intégrité des données personnelles.

Au cours de ce salon, des experts venus du monde entier débattront donc de la question liée la souveraineté nationale. Différents risques relatifs à l’économie numérique, plates-formes de création des médias, internet des objets feront partie du débat.

Avec plus de deux mille cinq cents participants accueillis en 2018, Osiane compte franchir cette année la barre des cinq mille personnes. Pour ce faire, le salon offre des stands pour rehausser la visibilité des sociétés qui viendront exposer leurs technologies.
A travers ce rendez-vous international, Brazzaville a réussi le pari de créer une convergence d’acteurs économiques évoluant dans le numérique. Ces acteurs pourront désormais soutenir la dynamique de l’Afrique centrale dans la réalisation de son ambition d’intégration économique et d’insertion durable dans l’économie mondiale.
Organisatrice du salon Osiane, l’association Pratic bénéficie de l’appui de l’Agence de régulation des postes et communications électroniques et autres institutions nationales et internationales pour relever le défi d’un événement international. Créée depuis 2008, l’association regroupe les acteurs du développement des TIC en République du Congo et en Afrique. Parmi les objectifs visés, faire connaître et valoriser le numérique à travers le monde grâce à un large réseau d’experts, d’entreprises et d’institutions.
Ahlin ACCROBESSI

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *