Côte d’Ivoire : Yiri-Drôtrô, l’application amie des plantes

Côte d’Ivoire : Yiri-Drôtrô, l’application amie des plantes

Le jeune entrepreneur ivoirien  Daniel Oulai  a lancé une application mobile baptisée Yiri-Drôtrô pour diagnostiquer de façon intelligente les plantes. Il est devenu plus pratique de reconnaître les principaux ravageurs et quelques désordres physiologiques pouvant toucher les cultures des zones tropicales afin d’améliorer les récoltes.

En côte d’ivoire, on constate finalement une perte agricole de 60% chaque année causée par une action combinée des ravageurs à laquelle il faut apporter des solutions. « On a remarqué aussi que ces dernières années, beaucoup de variétés de plantes sont en voie de disparition à cause de notre système agricole qui se repose sur la monoculture et l’utilisation intensive des engrais chimiques. Donc nous avons proposé de développer une application mobile qui permet aux agriculteurs de diagnostiquer leurs cultures et d’identifier l’agent pathogène responsable de l’anomalie de la plante », a indiqué Daniel Oulai.

Appli se voulant « intelligente », Yiri-Drôtrô identifie automatiquement les problèmes dont souffrent les plantes, une fois que l’agriculteur prend la photo d’une anomalie observée dans son champ.  « L’agriculteur installe l’application sur son téléphone portable lorsqu’il observe une anomalie, il prend une photo et l’application analyse pour lui dire de quelle anomalie souffre sa plante » a-t-il expliqué

En outre, elle permet également à l’agriculteur de scanner son champ et de recevoir une analyse pertinente de son sol et surtout des conseils sur les cultures les plus adaptées , celles qui lui donneront les meilleurs rendements.

Consultant en stratégie Agricole biologique, Daniel Oulai propose en complicité avec son équipe des solutions biologiques aux agriculteurs qui frappent à leur porte. Et s’il y a une urgence pour qu’ils fassent usage des solutions chimiques pour résoudre, ils les orientent vers d’autres  entreprises.

Plus de 1000 agriculteurs utilisent  l’application. La jeune entreprise, quant à elle est à la recherche de financement pour mieux faire. Le défi s’annonce plus grand…. en financement.

 

Aimé Amson

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *