La BRVM lance un concours pour les fintech

La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) vient de lancer un concours à l’endroit des fintech. Elle met désormais les solutions orientées vers les  technologies financières au cœur de ses actions.  Ce concours de Projets Fintech baptisé « BRVM Fintech Innovation Challenge » permettra de sélectionner des initiateurs de projets en vue de bénéficier d’accompagnements sur mesure.

La cible principale de la BRVM, ce sont de jeunes talents, personnes physiques âgées de 18 à 40 ans ou startups établies dans la région UEMOA, porteurs de projets innovants ou de thèmes de recherche d’intérêt dans la Fintech. C’est une manière pour la Bourse d’apporter sa touche à l’accompagnement et donc la mise en valeur des solutions qui révolutionnent peu ou prou la manière même de faire les transactions financières. Ce concours s’inscrit dans le cadre global de l’AfricaFinLab qui est une initiative continentale de développement et de promotion de l’innovation en finance.

Un laboratoire des technologies numériques a été d’ailleurs mis en place pour pouvoir accompagner le système financier sous régional dans l’innovation et l’anticipation sur les disruptions futures.  C’est le travail de la  « BRVM Fintech Lab ».

 « Un jury composé de spécialistes dans les domaines concernés sélectionnera les projets innovants qui permettent de relever de réels défis métiers dans le secteur des services financiers. Certains candidats retenus auront une période de 6 à 12 mois pour mener à bien leurs projets dans le laboratoire de la BRVM équipé à cet effet quand d’autres participeront à un hackathon organisé par la BRVM et AfricaFinLab », souligne un communiqué de presse de l’organisation. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 17 octobre 2018.

 

Les gros poissons s’intéressent aux petits

 

Vue de près, cette stratégie de détection des meilleures solutions est entrain de gagner du terrain.  Des géants comme Ecobank ont déjà un concours de ce genre c’est-à-dire pour récompenser et s’allier surtout avec les  brillantes pépites existantes en matière d’implémentation de solutions fintech. D’envergure plus continentale, ce concours a ouvert ses portes pour une première fois à d’autres solutions innovantes de la France, de l’Angleterre, entre autres.

C’est un peu le même schéma au niveau de la BRVM. Ces types de concours font des startups de vrais partenaires des institutions bancaires que des concurrents. Les premières sont restées longtemps en marge des nouvelles technologies au moment où les dernières ne jurent que par elles. De là, tout danger est écarté et les gros poissons peuvent facilement « avaler » les petits. Quoi qu’il en soit, chacun aura compris qu’évoluer de son côté a des limites…

 

Plus d’informations ICI
Côte d’Ivoire : Moov lance deux concours

L’opérateur Moov Côte d’Ivoire a lancé deux nouveaux concours en fin de semaine. Il s’agit de Moov’Apps2018 dédié au développement d’application et un concours de projets innovants MoovUp. Une enveloppe totale de 22 millions de F CFA est réservée aux gagnants.

Cette saison en Côte d’Ivoire, ce sont les développeurs et porteurs de projets qui seront mis en vedette. La société Moov Côte d’Ivoire compte à travers le lancement de ces deux concours encourager l’entreprenariat des jeunes, l’innovation et l’utilisation des TIC, au service du développement sociétal.

 

Moov’Apps

 

Ce concours est organisé en collaboration avec la société Colab Innovation. Pour l’opérateur et son partenaire, il est question de détecter les meilleures applications disponibles tout en accompagnant les promoteurs à travers une série d’étapes.  Il y aura entre autres des séances de benchmarking, des préparatifs au pitch, des rencontres avec des mentors pour évaluer la pertinence des solutions proposées.

Le concours « Moov’Apps » est destiné à toute personne physique quel que soit sa nationalité et résidant en Côte d’Ivoire. Néanmoins sinon naturellement, il faut être un  abonné actif, avoir  18 ans et disposer d’un compte Moov Money actif.

8 thématiques ont été proposées par Moov et chaque application devra y être conforme. On  note : Mieux vivre, biens communs, Mieux apprendre et se cultiver, s’entraider, mieux se déplacer, mieux consommer, mieux produire, aide aux producteurs et  Construire la croissance verte.

Le concours Moov’Apps se déroulera du 07 Septembre 2018 au 15 Novembre 2018  à Abidjan. Le premier et le deuxième gagnant se partageront respectivement 3 millions de FCFA et 1,5 million de FCFA  en plus de  02 mois à passer dans un incubateur d’applications mobiles.  Les 6 autres finalistes auront chacun  250 000 FCFA.

 

Moov ‘Up

 

Le concours Moov ‘Up 2018 est lancé dans l’optique de soutenir par un financement, l’esprit d’initiative et d’entreprenariat des jeunes.   Pour ce concours, il faut être une personne morale de type START-UP ou TPE (Toute Petite Entreprise) déjà en activité ou non, et dont le projet de développement à financer, participe à la promotion, à la vulgarisation et à l’utilisation du service Moov Money.  Les conditions de participations ont beaucoup de similitudes avec le premier concours.

Il faut aussi être  « propriétaire du projet ou le représentant légal de la START-UP/TPE, exercer  l’activité sur le territoire ivoirien, peu importe le domaine de compétence. Le dossier de  candidature doit comporter  la présentation de la start-up – le Problème / Opportunité de marché qui a motivé le projet, la Proposition de valeur de l’entreprise – l’analyse Concurrentielle – l’avantage concurrentiel – le Business Model – le Go-To market », lit-on dans le règlement du concours.

Le jury de « Moov ‘Up » déterminera 2 gagnants. Chacun recevra un accompagnement financier de huit (08) millions de FRANCS CFA et un suivi d’une année dans un incubateur.

 

Cliquez ici pour en savoir plus

 

 

 

 

 

Afrique : Jack Ma débourse 10 millions $ pour les entrepreneurs

Le richissime patron d’Ali baba met 10 millions de dollars au service des entrepreneurs africains. Ce montant ne sera pas distribué sans critères.  Il est mis à la disposition des entrepreneurs du secteur de l’économie numérique en Afrique à travers le concours « Netpreneur Prize ».

Jack Ma, l’un des milliardaires du web a lancé ce mercredi 08 août   en Afrique du sud un fonds destiné aux entrepreneurs africains.  Il était en visite dans le pays et a animé la conférence « Netpreneurs : The rise of Africa’s Digital Lions » ou « Netpreneurs, la montée des lions de l’économie numérique africain, ndlr ».

Jack a évoqué l’essor de l’économie numérique en Afrique comme «  une source de croissance et d’opportunité pour les pays en développement », raison pour laquelle il faut veiller à ce que « personne ne soit laissée pour compte». L’Afrique demeure pour lui une «  terre est pleine de chance, d’opportunités et de rêves ».

Les 10 millions de dollars annoncés seront répartis sur une période de 10 ans. 100 entrepreneurs devront en bénéficier. Chaque année, 10 personnes seront sélectionnées et tenteront de remporter la bagatelle de 1 million USD.  La Fondation Jack Ma assure qu’il leur sera réservé un accès  à la communauté des chefs d’entreprise africains de Netpreneur pour tirer parti de l’expertise partagée.

La première édition du concours aura lieu du 15 janvier au 15 avril 2019. Ce prix est axé sur l’innovation au niveau local, l’émancipation économique des femmes et des petites entreprises. « En tant qu’entrepreneur, je comprends l’importance d’obtenir un soutien dans les premiers temps », a déclaré M. Ma et de poursuivre que « ce prix démontre notre soutien à la prochaine génération de jeunes entrepreneurs en Afrique qui ouvrent la voie à un avenir meilleur et apportent des changements positifs dans leurs communautés ».

Ce programme est soutenu par des personnalités comme l’ancien secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon ou encore le secrétaire général de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), Mukhisa Kituy. « A travers ce prix, nous visons à aider les entrepreneurs africains à construire une Afrique plus inclusive et plus prospère et à améliorer de manière spectaculaire les perspectives d’avenir du continent », M. Ban.

Le milliardaire Jack a déjà lancé une initiative à l’égard des entrepreneurs africains. Depuis 2017, Alibaba Business School et la CNUCED travaille sur l’eFounders Fellowship, un programme destiné à former 1 000 entrepreneurs des marchés émergents, dont 200 d’Afrique.

 

Visitez le site du programme  en cliquant ici

 

Crédit photo : Jing Daily

 

Togo : Eureka Awards, valorisez votre idée d’entreprise

En prélude à l’organisation du forum IDEA dans les mois à venir, un groupe de jeunes togolais lance un concours de détection des meilleures idées d’entreprise. Eureka Awards tel que dénommé s’adresse à toute la jeunesse  et encouragent les participants à s’associer pour travailler sur leurs projets d’entreprise.

Eureka Awards est une compétition devant permettre aux organisateurs de recenser les vraies difficultés des localités relativement aux projets des participants. Les projets ne seront pas choisi au hasard. Tout dépendra de leurs pertinences , leurs viabilités et durabilités, entre autres.

Ce concours est ouvert à tout le monde notamment les entrepreneurs, inventeurs, porteurs d’idées, les étudiants afin de contribuer ensemble au développement inclusif et durable du Togo en particulier et de l’Afrique en générale

Pour participer à ce concours, il faut résider sur le territoire togolais. Au-delà, il faut se présenter en un groupe de 3 personnes au minimum.
L’inscription est gratuite  et il suffit de CLIQUER ICI

Pour plus d’information, contactez les organisateurs sur ces numéros 00228 91880602, 00228 92426893, 00228 98469543 ou écrivez leur sur Email: eurekaawards@gmail.com

 

Togo : Formation, Création, réalisation, conception et développement de site Web à Lomé

 

Créez votre site à partir de 45 000 F, un site pratique et opérationnel. TIC TOGO dispose d’une équipe de jeunes développeurs qui se charge de la création, réalisation, conception et développement de site Web à Lomé au Togo. Nous développons des sites sur mesure suivant les normes standards du Web et chaque réalisation est unique. Que ce soit du Self coding ou du CMS (Joomla, WordPress, Prestashop…).

Contactez nous au :

Tél. (+228) 90 30 26 27 / 99 68 16 17 / 22 40 26 27 / Email : thomas@lomeinfos.com

Formation en création de site Web

 Nous formons avec les outils de développement rapide. Pas besoin d’une grande compétence en développement Web. Si vous savez saisir et cliquer et avez une bonne maitrise de l’environnement Windows alors vous êtes la bonne personne.

——————————————— Coût de la Formation ———————————————

Niveau A : 485 000 F.

Le nom de domaine et l’hébergement inclus. Cette formation est réservée à ceux qui désirent apprendre le B A BA de la création d’un site Web et aboutir à un résultat concret et pratique. Cette formation a pour but de vous amener sur les rails afin de vous développer dans le monde du développement Web.
Durée : 3 jours
Profil: Profil: Tout habitué à l’ordinateur
———————————————————————–

Niveau B (Niveau intermédiaire) :  650 000 F.

Cette formation est indispensable pour ceux qui veulent devenir professionnels du Web. En plus des cours du Niveau A, Vous avez la formation des outils du Cpanel (Création BDD, FTP, Emails, redirection …).
Durée : 5jours
Profil: Profil: Tout habitué à l’ordinateur
———————————————————————–

Niveau C (Niveau semi-avancé) :  950 000 F

La formation du niveau C vous donne les atouts et les possibilités à explorer le monde de la programmation afin de pourvoir personnaliser votre Site Web avec l’usage des CSS. Dans ce cours, vous serez amenés à apprendre un peu de programmation des CSS et du HTML.

La durée de la formation: 2 semaines.
Profil
: Étudiants, Informaticiens

Appelez le : (+228) 90 30 26 27 / 99 68 16 17 / 22 40 26 27

Email: services@tictogo.com / http://www.tictogo.com

 

African Innovation Prize est relancé

African Innovation Foundation vient de relancer la 7 ème édition de son concours de récompense des innovations les plus prometteuses d’Afrique. Dénommé African Innovation Prize, ce prix encourage depuis 2010, les innovations vendables et durables dans les domaines de l’industrie manufacturière et services ; santé et bien-être ; agriculture et agro-industrie ; environnement, énergie et eau voire TIC.  Les appels à candidature sont ouverts du 10 octobre 2017 au 10 janvier 2018.

« Ce Prix annuel célèbre l’innovation locale sur le continent en récompensant les innovations remarquables qui proposent des solutions pratiques, commercialisables et durables aux problèmes africains », précise un  communiqué du comité d’organisation.

A travers cette édition, les organisateurs mettent en exergue l’innovation inclusif tel que le précise le thème : « Investir dans les écosystèmes d’innovation inclusifs ». Ce thème pourrait paraître hasardeux mais ne l’est en rien puisque c’est  «  un appel aux gouvernements africains et aux autres acteurs de l’innovation à investir dans l’établissement de passerelles pour créer des écosystèmes plus inclusifs qui accéléreront et développeront l’innovation africaine à grande échelle et à tous les niveaux de la société », note le communiqué.

L’AIF entend mobiliser toutes les forces vives du continent autour des innovations susceptibles de faire bouger les lignes en Afrique.Pour sa part, Walter Fust, Président du conseil d’administration de l’AIF estime que« le PIA est une plate-forme pour montrer l’ingéniosité fondamentale qui existe en Afrique ».

Les gagnants du PIA 2018 seront annoncés lors d’une cérémonie annuelle en juillet 2018. À la fin du concours,  une cagnotte  de 185 000 US $  sera  partagée  entre les dix meilleurs innovateurs africains. L’enjeu est aussi de faire face aux défis présents et futurs du continent africain à travers la force imaginative et créatrice de sa jeunesse.

À ce jour, le PIA a attiré plus de 7500 innovateurs issus de 52 pays.

Postulez ici 

 

Digital Africa : faites valoir votre créativité !

Après une  première édition dite « réussie » par l’AFD, Bpifrance et  la French Tech, le  challenge Digital Africa est de nouveau  relancé. Pour cette saison, les startups sont invitées à présenter des innovations en lien avec le développement durable.  Les 5 startups africaines lauréates seront accompagnées par l’AFD au travers d’un « pack accélération »un  appui technique et financier personnalisé d’une valeur maximale de 30 000 euros ou  plus de 19 millions de  F CFA.

Les différentes structures impliquées dans l’organisation dudit concours  se proposent  d’accompagner sur le long terme l’émergence d’écosystèmes numériques matures et solides. Décidément, le vent des innovations numériques ne laissent pas insensibles ces  entreprises. Elles s’investissent dans la dynamique startup en mettant à la disposition des projets les plus vendables du financement et de l’accompagnement technique.

« L’innovation numérique est foisonnante en Afrique. Les Africains sont en train de réaliser un saut technologique qui accélère l’émergence du continent. Avec Digital Africa, en accompagnant des startups emblématiques des écosystèmes numériques africains, l’Afd remplit sa mission de développement au service de l’éducation et de l’innovation, à l’heure du numérique. Le développement marche aujourd’hui dans les deux sens, entre les deux rives de la Méditerranée », explique Rémy Rioux, directeur général de l’Afd.

 Plusieurs catégories sont mis en exergue à l’instar de : Territoires (défi urbain, transformation rurale, et smartcity etc.), Citoyennetés (e-gouvernement, engagement, activisme, et nouveaux médias etc.). A cette liste il faut ajouter les  Savoirs et Créativité (éducation, formation, industries créatives et culturelles etc.), Environnement et Climat (greentech, cleantech, transports durables, économie bleue, et énergies etc.).

Les startups ont jusqu’au 22 octobre pour déposer leur projet en ligne sur Ce site

 

Des ‘idées énergétiques’ pour éclairer l’Afrique

La 2ème édition du concours Africa Energy Generation Prize (#AEGP2017) est relancée. L’appel à candidature prend fin le 30 septembre 2017.  Occasion pour les jeunes ayant des idées ou des projets innovants pouvant favoriser l’accès à l’énergie d’y participer .

La consigne consiste à réaliser deux vidéos de présentation  d’eux et de leurs projets puis remplir   un formulaire d’inscription en ligne.

15 entrepreneurs seront sélectionnés et bénéficieront d’une année de formation à l’Energy Generation Academy afin d’acquérir les compétences entrepreneuriales et connaissances pouvant les aider à rendre leurs idées vendables pour le marché.
Les trois meilleurs projets seront accompagnés d’une aide financière allant de 6 millions 550 mille à 1 million 100 mille Francs CFA.

« Forts du succès de la première édition, nous sommes maintenant convaincus que la jeunesse africaine est pleine de ressources pour adresser le challenge de l’accès à l’énergie. Aussi, nous travaillons dur pour aller encore plus loin l’année prochaine » a déclaré Astria Fataki, Présidente d’Energy Generation.

 

La compétition est lancée, il ne reste que les idées. Bonne chance à tous!

Postulez ici

 

Média numérique et innovation

 

Pour la 4ème fois consécutive, l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) organise du 29 Septembre au 1er Octobre prochain, à Kinshasa (République Démocratique du Congo), un hackathon d’innovation dans les médias.Cette édition selon les organisateurs s’annonce inédite.

Si lors des trois premières éditions, le médiathon de Kinshasa a réunit des équipes formées sur place, cette fois ce ne serait plus possible. Les équipes devront être formées au préalable et entamer des projets de création de médias innovants.
Des mentors nationaux (de Kinshasa) et internationaux feront un travail d’encadrement voire une pré-session de formation en ligne sur le concept d’innovation dans les médias ainsi que sur les aspects juridiques de la création d’une startup, la gestion de projets et la conception d’un plan d’affaires.
Un jury devra désigner après présentation des solutions innovantes et plan d’affaires les meilleures équipes qui remporteront les trois prix dont le 1er prix est de 3500 € (2292500 F) , le 2e prix de  2500 € (1637500 F) et le 3e prix de  1500 € environ 982500 F.

Date limite pour les inscriptions : 10 Septembre 2017 à 00h GMT.
S’inscrire ici

 

Hub @ Goethe promeut coworking et  créativité

Après son lancement le 29 juillet dernier, Hub @ Goethe ouvre ses portes aux entrepreneurs. Il entend à mettre en place une communauté créative de démarrage.

Hub @ Goethe , le tout nouvel incubateur  d’Afrique du sud vient de lancer un appel à projet pour offrir son espace de travail gratuitement pour six mois. Peuvent y postuler, les entrepreneurs, créateurs, innovateurs âgés de plus de 18 ans et possédant des projets  innovants de création d’entreprise.

Ceux qui seront retenus après étude de  dossiers auront accès à un espace de travail doté d’un ordinateur portable, un bureau, une table de discussion communautaire, un espace de réunion et de présentation, un espace salon et une connexion Internet haut débit illimité. Tous les membres sont appelés à  intégrer une  communauté dynamique d’entrepreneurs créatifs afin de faciliter le partage d’idées et de cultiver le coworking.

Hub @ Goethe compte mettre en place un programme de mentorat couplé d’événements et de tables rondes individuels. Des  chefs d’entreprise animeront  des conférences et des présentations régulières en plus d’une panoplie de formation assurées  par d’autres centres affiliés à Hub @ Goethe.

Date limite d’inscription : 31 août 2017

Postulez  ici