Google et Mokobé veulent produire des ordinateurs Chromebook

Le rappeur et acteur français, Mokobé Traoré se lie à Google pour produire des ordinateurs Chromebook. Ces ordinateurs de Google ne fonctionnent pas sur un système d’exploitation Windows.

Selon l’artiste de la chanson, ses ordinateurs fonctionnement essentiellement sur le cloud. « C’est un ordi léger et rapide et que tout est basé dans le cloud, donc pas de risques de perdre vos données », affirme Mokobé sur sa page Facebook.

La date de lancement de ses ordinateurs n’a pas été dévoilée. Le rappeur compte en faire une « surprise » à ses mélomanes.

Les ordinateurs portables Chromebook fonctionnent sur le système Chrome OS. Ils sont développés par Google et sont de type personnel. Il faut noter qu’ils ont été lancés depuis juin 2015, reste à savoir la touche particulière que Mokobé y ajoute.

Raheem Geraldo

WhatsApp va bientôt lancer son outil d’intervention d’urgence

L’outil Intervention d’urgence de Facebook, qui permet aux personnes de demander de l’aide dans une situation dangereuse, ou de confirmer qu’elles vont bien sera également à disponible sur WhatsApp.

L’intervention d’urgence est devenue une alternative en situation de crise, comme les attaques terroristes ou les catastrophes naturelles.  Connu sous le nom de “ Safety Check  », cet outil a été largement utilisé lors des événements tels que le tremblement de terre au Népal, les attaques terroristes à Paris et à Barcelone, le massacre de la discothèque d’Orlando et le tremblement de terre de Mexico.

Lire aussi : Un jeune ivoirien produit du carburant à partir de manioc

L’une de ses principales caractéristiques est de savoir si vos proches, qui sont situés dans la zone touchée, se portent bien, ainsi que d’offrir de l’aide, de partager une collecte de fonds ou d’avoir accès à des informations de dernière minute avec des photos, des vidéos et des articles de ce qui se passe.

Intégré à WhatsApp, cet outil sera d’une grande aide dans les pays où l’application est plus utilisée que le téléphone ou les SMS conventionnels. L’application a une grande popularité sur des marchés tels qu’Inde, Brésil, Nigéria, Mexique et le reste de l’Amérique latine, où il est également utilisé par les gouvernements comme outil de propagande politique.

Facebook a également révélé qu’il élargit la carte des catastrophes afin d’être disponible pour les systèmes d’urgence locaux qui auront à fournir des informations sur la distribution et les efforts de réponse.

 Toutefois, apprend-on , l’utilisation de cet outil sera crucial dans les zones de mauvaise connectivité.

AZIADEKEY Emile

Microsoft Math Solver résout les exercices de Mathématiques

Microsoft a créé une application pour nos exercices de maths, Microsoft Math Solver. C’est un outil de résolution mathématique fonctionnant avec un système d’intelligence artificielle (IA).

Microsoft vient de lancer la version bêta de « Microsoft Math Solver ». Elle est disponible sur iOS et Android. Cette application est comme une suite au calculatrice. Elle montre à peu près à quoi pourrait ressembler l’intelligence artificielle appliquée à la science et à l’apprentissage.

En prenant une simple photo d’une équation,  l’application donne la résolution, tout comme il détaille le calcul. Autrement dit, Microsoft Math Solver résout et explique les maths. Selon Android Authority, l’application fonctionne très bien et est plus complète que toute autre application basée sur le même principe.

Lire aussi : Un jeune ivoirien produit du carburant à partir de manioc

« Microsoft Math Solver » est encore en version bêta, parce que la société développeuse de logiciel s’appuie sur du deep learning. Ce dernier permet à l’application de fonctionner de mieux en mieux au fil du temps. Microsoft a développé son application avec un logiciel couplé à de l’intelligence artificielle.

Cependant, Microsoft a introduit une issue de secours en cas d’exercice où la résolution du problème semble être compliquée. Sur l’application, l’utilisateur sera reconduit vers des vidéos accessibles depuis le moteur de recherche de Bing qui est constitué aussi d’IA.

Cette initiative de Microsoft pourrait très vite devenir le meilleur ami des exercices de mathématiques, d’autant plus que son utilisation est très simple, rapide, ludique et efficace.

Raheem Geraldo

Côte d’Ivoire : Forum digital d’Afrique sur les enjeux et risques d’internet

La première édition d’ AFRICA SOLIDARITY DIGITAL FORUM se déroule ce mercredi 11 décembre 2019 au centre culturel Jacques Aka à Bouaké.

Les amoureux (ses) de la technologie se retrouvent à ce forum autour du thème « Enjeux et risques d’internet, des réseaux sociaux, des médias et des téléphones mobiles ».

Cette initiative est organisée par le CNAS ( Club Numérique Action Solidaire), en partenariat avec les organisations œuvrant pour le numérique dont l’ONG Initiativ’.

Lire aussi: Instagram ne veut plus des moins de 13 ans

Pour cette première édition, la participation est gratuite et riche de partages. Ce forum est meublé des ateliers de formation, des panels, des témoignages, des stands et différents démonstrations.

Parmi les différents ateliers de formation, nous pouvons citer entre autres : l’initiation à la robotique, l’initiation à l’électronique, l’initiation au Marketing Digital, la découverte de la carte Arduino…

Hormis ce forum, notons aussi qu’une caravane dénommée « Caravane écoles digitales » a été organisée. Cette caravane avait pour vision de sensibiliser les élèves et les étudiants à appréhender les risques auxquels ils sont exposés face à l’internet surtout les réseaux sociaux.

Alexine AFAYA.

Un jeune ivoirien produit du carburant à partir de manioc

Il vient de remporter dans sa catégorie la 2e édition du concours MOOV innovation. Lui c’est Edi Abe Valère et sa caractéristique c’est d’extraire du bioéthanol de l’amidon de manioc ( » lait d’attiékè que les femmes jettent « ) par un processus de distillation. Ce concours avait pour but de déceler les talents nationaux en matière de start-up innovantes. Les candidats retenus bénéficieront entre autres d’un accompagnement financier et d’une période d’incubation.

Le bioéthanol est un biocarburant utilisable dans certains moteurs à essence. L’éthanol est produit à partir de matière organique (biomasse) et appartient à la famille des énergies renouvelables. Cet éthanol d’origine végétale n’est rien d’autre que de l’alcool éthylique, le même que celui que l’on trouve dans toutes les boissons alcoolisées. D’ailleurs le bioéthanol est utilisé dans plusieurs types d’industrie.

Un jeune ivoirien produit du carburant à partir de manioc

Lire aussi : WhatsApp dispose désormais d’une nouvelle fonctionnalité

Pour ce qui est de l’industrie automobile, les véhicules FlexFuel peuvent rouler indifféremment à toutes les essences (dont le Superéthanol ) dans un seul et même réservoir. Pour info : le Supérethanol E85 est un carburant contenant jusqu’à 85% d’éthanol et 15% d’essence en volume. Une teneur minimale en essence est nécessaire pour garantir le fonctionnement à froid du véhicule

Aujourd’hui la plupart des constructeurs automobiles ont mis sur le marché des véhicules pouvant fonctionner au Supérethanol E85. Parmi ses voitures ont retrouve des Ford, Dacia, Renault, Volvo, Peugeot etc. Plusieurs modèles de motos fonctionnent aussi au Supérethanol. Enfin, le supérethanol peut servir de combustible pour centrales électriques. Le Ghana en a fait l’expérience avec succès. 

Le jeune Edi Abe Valère 29 ans est l’un des tous premiers chercheurs en Côte d’Ivoire à produire du bioéthanol à partir de manioc. Il entend développer sa petite entreprise pour pourquoi pas un jour devenir un de ces champions nationaux à envergure mondiale, dont jusqu’à présent seul le Nigeria a su en produire dans notre sous-région. À encourager et féliciter.

Jean Christian Konan 

WhatsApp dispose désormais d’une nouvelle fonctionnalité

WhatsApp ne finira de surprendre ses utilisateurs. Pas de sitôt. Une nouvelle fonctionnalité vient d’être ajoutée à celles existantes. Elle permet de créer des tâches et de programmer des alarmes. Cette innovation est présentée sur le site Web whatsapp.any.do.

Cette nouvelle fonctionnalité Rappels a fait son apparition sur la messagerie. Elle est disponible sur tous les appareils compatibles WhatsApp, partout dans le monde.

Il s’agit d’un chatbot qui permettra une utilisation et une gestion faciles des tâches directement depuis l’application. Rappels est disponible par abonnement payant.

Lire aussi : Etinsel.com rend accessible gratuitement les offres immobilières

Pour créer une tâche, vous devez envoyer un message au bot Any.do en indiquant l’heure de rappel. Pour générer automatiquement des tâches, vous pouvez transférer les messages reçus d’autres contacts. Tout comme pour la création d’une tâche, transférez-moi des messages pour créer automatiquement des tâches.

Plus de 20 millions de personnes comptent déjà sur Any.do pour être plus organisé et faire toujours plus selon WhatsApp.

Instagram ne veut plus des moins de 13 ans

Réputé comme un réseau social des plus jeunes, Instagram commence par dicter ses règles. Les moins de 13 ans ne sont plus les bienvenus. En effet, le réseau social, propriété de Facebook veut faire le tri de ses utilisateurs en mettant de côté ceux qui n’atteignent pas encore 13 ans. 

Pour fermer ses portes aux utilisateur.trice.s de moins de treize ans, Instagram va les obliger à renseigner leurs dates de naissance. Les plus petits des années 2007 ne passeront plus. 

Lire aussi :

La décision qui risque d’énerver les concernés est issue d’un communiqué rendu public le 4 décembre 2019. Instagram , très adulé des millennials et de la génération Z entend bannir les personnes nées après 2006 de son algorithme, comme le font déjà Facebook, Snapchat et TikTok, pourtant plébiscité par les très jeunes.

À l’inscription, il sera  obligatoire de renseigner sa date de naissance qui n’apparaîtra pas sur les profils. « Cette information va nous aider à assurer la sécurité des jeunes utilisateurs et à faciliter une expérience plus appropriée en termes d’âge », a déclaré l’entreprise californienne.  La mesure devrait plus intéresser les parents qui n’ont cessé de se plaindre des revers de ce réseau social sur la vie de leurs enfants. 

Nul ne sait la stratégie avec laquelle le réseau social va vérifier les informations renseignées par les utilisateur.trice.s. Il convient de retenir que la société fait un certain nombre de modifications de son algorithme pour mieux répondre aux besoins de l’heure.  Instagram teste la suppression des mentions j’aime réputées être à la base d’une certaine course au plus grand nombre de likes. 

Cocoon, une application destinée exclusivement aux familles

L’application Cocoon ne cible que les familles. Elle veut être un cocon c’est-à-dire un espace sécurisé pour les discussions intimes et donc familiales. Ce réseau social veut ainsi rassembler dans des petits groupes privés les personnes qui nous sont les plus proches.

Cette application a été lancée par un ancien collaborateur de Mark Zuckerberg, le patron de Facebook. Il s’agit de Sachin Monga, ancien salarié de Facebook, pour qui rapprocher vos parents, frères et sœurs, cousins, mais aussi vos amis fidèles n’a pas de prix. 

Lire aussi : Etinsel.com rend accessible gratuitement les offres immobilières

Néanmoins, le choix doit se faire de manière précise car il n’est pour l’instant possible de créer qu’un seul groupe comprenant au maximum 12 personnes. Au-delà, l’application, disponible en IOS est gratuite pour le moment. Par après, apprend-on, elle sera accessible via abonnement, de quoi mettre fin au système classique de publicité intrusive voire de manipulation de données personnelles. 

Sachin Monga estime créé un « cocon » avec sa mère domiciliée à Toronto et ses sœurs basées à New York et San Francisco. « Nous n’habitons plus sous le même toit depuis 17 ans, mais nous sommes toujours une famille et nous pensions qu’il devrait exister une application pour gérer cela. Il semble évident qu’il devrait y avoir une application sur votre téléphone pour les personnes les plus importantes de votre vie », explique-t-il.

Cocoon devrait être prochainement accessible sur Android. 

Huawei porte plainte contre les États-Unis

Pour exprimer son mécontentement d’avoir été mis à l’écart de certaines subventions fédérales, le géant chinois Huawei va lancer une deuxième procédure contre l’administration américaine.

Huawei a dénoncé une décision illégale de la part de l’administration Trump. L’administration Trump voit dans le leader mondial des équipements 5G un cheval de Troie du régime chinois. « Huawei est une entreprise chinoise. C’est la seule excuse de Washington pour poursuivre le groupe » dénonce devant la presse  Song Liupung,  le chef des services juridiques du géant des télécoms.

Au cours d’une conférence  de presse au siège du groupe à Shenzhen, M. Song a annoncé qu’il portera plainte  contre l’administration Trump  pour  sa mise à l’écart d’un fonds fédéral destiné à développer les infrastructures de télécommunications en zones rurales.

Huawei, ainsi que son compatriote ZTE sont tous deux soupçonnés par Washington d’espionnage potentiel au profit de Pékin. Ils ont été exclus le mois dernier d’un fonds de 8,5 milliards de dollars géré par la Federal Communications Commission (FCC).


Invoquant une « menace pour la sécurité nationale », la commission fédérale des communications a interdit aux opérateurs télécoms américains de recourir à son Fonds de service universel (USF) pour financer des équipements des deux entreprises chinoises.
Elle a également proposé d’exiger des entreprises recevant des fonds de l’USF qu’elles retirent et remplacent les équipements et services qui auraient déjà été fournis par Huawei et ZTE. Ajit Pai, le président du FCC , justifie  sa décision par le fait que Huawei et ZTE ont des liens étroits avec le gouvernement communiste et l’appareil militaire chinois.


Huawei est au centre de l’affrontement technologique entre les deux géants du Pacifique. Notamment parce que le groupe, fondé par un ancien ingénieur de l’armée chinoise, Ren Zhengfei, est considéré comme incontournable pour la fourniture des équipements 5G, la cinquième génération de l’internet mobile.


M. Song estime que la décision de la FCC ne veut pas dire  que l’entreprise chinoise constituerait une menace pour la sécurité des Etats-Unis. « Bannir une entreprise comme Huawei, simplement parce que nous avons démarré en Chine, ne résout pas les questions de cybersécurité », a-t-il déclaré.

Lire aussi : Etinsel.com rend accessible gratuitement les offres immobilières

Huawei a déjà porté plainte en mars dernier aux Etats-Unis contre la loi de finances du ministère américain de la Défense, qui interdit aux administrations d’acheter des équipements ou services fournis par le géant chinois.

Le département du Commerce américain  avait  placé en mai Huawei et ses filiales sur une liste noire d’entreprises interdites de faire du commerce avec des sociétés américaines. Cela a été un coup dur pour Huawei car elle  dépend de la technologie américaine pour ses smartphones, c’est-à-dire  le système d’exploitation Android de Google.

Les entreprises américaines vont aussi souffrir de cette mesure  car  Huawei est un de leurs plus  gros clients. Elle compte à son actif les équipements pour installer la 5G. Résultat, l’administration Trump a indiqué le mois dernier avoir commencé à donner un feu vert spécifique à des entreprises américaines désireuses de fournir des composants à Huawei, mais uniquement à celles exportant des produits non sensibles sur le plan de la sécurité nationale.

Ce nouveau répit de 90 jours est le troisième depuis mai. Il est justifié par le département du Commerce par le fait qu’il faut continuer de desservir des zones rurales les plus reculées des Etats-Unis qui risquent d’être privées de technologie mobile.

2019: Google Play Store dévoile ses meilleures applications

Après Apple, c’est au tour de Google de révéler les applications les plus appréciés de son Play Store en 2019. La firme américaine Google a regroupé les meilleures applications  du Play Store de l’année,  de même que les jeux,  les ventes de films ou encore de séries.

Sur le Play Store, c’est Sybel qui obtient le titre de meilleure application de l’année 2019. Il s’agit d’un service français dédié à  des contenus audio comme des documentaires, des fictions, des séries et des podcasts. 

Lire aussi : L’aventure RFI Afrique sur WhatsApp contrainte de prendre fin


Pour la meilleure application le  Choix a été  porté sur  Éditeur Vidéo – Montage Vidéo, Likee Effet qui remporte la première place. Google a aussi classé les applications par catégories, honorant par exemple les meilleures apps du quotidien avec Appy Wheater (météo), Boosted (productivité), Mubert (musique pour la détente ou le travail) ou encore Omio (billet de train, bus et avion en Europe).


   Les meilleures applications de divertissement sont 21 Buttons (mode et vêtements), Ablo (pour parler à des personnes du monde entier), Concepts (illustration) ainsi que Enlight Pixaloop.

Google a également fait un classement   des meilleures ventes de films et de séries sur son Play Store   ainsi que les meilleurs vente de livres Google.

Emile AZIADEKEY