Sénégal : Pose de première pierre d’un grand centre pour l’entrepreneuriat

Jeudi dernier, la délégation à l’entrepreneuriat rapide des femmes et jeunes (Der/Fj) a procédé, à la cérémonie de pose de la première pierre d’un centre dédié à l’entrepreneuriat. Il s’agit de Mouhamed Ben Zayed entrepreuneuship and innovation center.

Lire aussi : Pelebox, un casier intelligent facilitant la distribution de médicaments

L’objectif est de faire de Dakar un hub de référence pour l’entrepreneuriat et l’innovation en Afrique à l’horizon 2025. Il est question de permettre à la jeunesse créative du Sénégal et de toute l’Afrique d’exprimer pleinement son potentiel dans le secteur du numérique. 

Cette infrastructure a été financée à hauteur de 20 millions de dollars par son altesse Mohamed Bin Zayed, prince héritier de Abu Dhabi. il l’a fait par le biais du fonds Khalifa pour le développement des entreprises des Emirats arabes unis. 

Lire aussi :Piratage de Tesla 3 : Le Sénégalais Amat Cama a gagné 375 000 dollars 

A noter que l’immeuble sera bâti sur une superficie de 20 000 m2 dans le quartier de Mermoz  à Dakar. Cette œuvre dont la maquette est réalisée par l’architecte Pierre Goudiaby Atepa accueillera les locaux de la Der. 

Les travaux vont débuter au mois de septembre et se poursuivront sur une durée de dix-huit mois.

Kelou Digital Challenge : Tigo Tchad récompense les lauréates

L’opérateur Tigo Tchad a récompensé les lauréates de la troisième édition du Prix « Kelou Digital Challenge ». Cette initiative contribue à l’autonomisation des femmes.  Elle les pousse à s’auto-suffire en mettant sur pied des projets intégrant les technologies numériques. 

Lire aussi : Camair-co lance le paiement des billets d’avion par Mobile Money

Les cinq meilleures initiatives sélectionnées ont reçu une subvention allant de 1 000 000 F CFA à 3 500 000 F CFA. Un accompagnement techniquey est associé pour pouvoir développer des entreprises viables.  

Lire aussi : Nigeria : 100 millions $ pour connecter les zones rurales

Cette compétition annuelle est destinée aux femmes âgées de 18 à 55 ans, résidant au Tchad. Seuls les projets innovants à forte valeur ajoutée, pour les communautés tchadiennes sont retenus pour évaluation.

Le Prix « Kelou Digital Challenge » est instauré par Tigo Tchad en partenariat avec le Fonds des nations Unies pour la population.

Tigo Tchad s’est engagée à investir dans la transformation numérique du pays à travers l’offre de produits et services innovants.

Ghana : AirtelTigo encadre des aspirants entrepreneurs

AirtelTigo a accueilli 40 jeunes aspirants entrepreneurs. Ils ont échangé avec les responsables de l’entreprise sur la façon dont la technologie apporte une contribution positive aux communautés.

La visite des futurs entrepreneurs  au siège de la société à Accra fait partie d’un programme académique organisé par Junior Achievement Ghana en partenariat avec la Fondation suisse.  

Lors de la visite, les jeunes entrepreneurs ont interagi avec les équipes Ressources humaines et commerciales sur des sujets tels que le développement de produits, des technologies et des politiques RH.

Lire aussi : Rwanda : XPhone, le premier smartphone alimenté par la blockchain

Ils ont également visité des centres de données ultra-moderne de l’entreprise, qui abrite des données d’infrastructure de réseau.

La directrice générale de AirtelTigo Mme Mitwa Kaemba Ng’ambi a recommandé aux aspirants entrepreneurs d’avoir une vision claire. Elle les a conseillés d’investir leurs temps dans la lecture et le développement personnel.

Elle leur a demandé de développer ces habitudes si elles veulent réussir dans la vie en tant que leaders de demain. «Comme un entrepreneur en devenir, quand j’ai une idée je dois juste commencer à la mettre en œuvre. Je dois répondre aux besoins du public cible », a expliqué Patrick Donkor, un étudiant de l’Université de Cape Coast.

Lire aussi : Côte d‘Ivoire : Pour piloter un drone, il faut un agrément de 3 millions FCFA 

Junior Achievement Ghana est membre de JA Worldwide , une des plus grandes organisations mondiales à but non lucratif. Elle facilite la prise en main de leur réussite économique en renforçant la pertinence de l’éducation.

Lire aussi : En Australie, des migrants africains apprennent à monter des ordinateurs

Les programmes de JA se concentrent sur les domaines de la préparation au travail, de l’entrepreneuriat, entre autres.

Afrique/ Afawa, une initiative pour soutenir les femmes entrepreneures

L’Initiative pour favoriser l’accès des femmes au financement en Afrique, dite Afawa (Affirmative Finance Action for Women in Africa), a été lancée en mai 2016.

Elle a pour objectifs de combler le déficit de financement dont souffrent les femmes en Afrique et de libérer leur capacité à entreprendre.

Elle participe au renforcement de l’accès au financement pour les entreprises détenues et dirigées par des femmes et l’amélioration de leurs capacités. Il est aussi question de mobiliser et soutenir les gouvernements africains afin qu’ils adoptent les réformes juridiques, politiques et réglementaires nécessaires pour le développement. 

Lire aussi : Afrique du sud : Des étudiants construisent un avion 

Afawa s’appuie sur les instruments financiers de la Banque africaine de développement. Elle  propose des solutions innovantes pour transformer le paysage bancaire et financier en Afrique et créer des incitations au crédit aux femmes d’affaires.

Un instrument de partage des risques de 300 millions de dollars pour débloquer 3 milliards de dollars de crédit en faveur des femmes entrepreneurs et des entreprises en Afrique. Ce mécanisme s’appuiera sur le réseau existant de banques commerciales et d’institutions de microfinance pour créer un changement structurel et un impact durable pour les femmes.

Lire aussi : Côte d‘Ivoire : Pour piloter un drone, il faut un agrément de 3 millions FCFA 

A rappeler que l’assistance technique de Afawa fournit des services consultatifs aux institutions financières pour assurer la mise en œuvre réussie de leurs portefeuilles de produits pour les femmes, et renforce la capacité des femmes entrepreneurs par la formation pour améliorer la productivité et la croissance des entreprises.

Plus d’informations ICI

Tony Elumelu rencontre des entrepreneurs au Bénin

A Sèmè City (Bénin) ce lundi 17 juin, l’entrepreneur et philanthrope, Tony O. Elumelu a rencontré les lauréats de sa fondation éponyme. Il était en compagnie de  Patrice A. Talon,président du Bénin.

Dans les locaux de centre d’innovation Sèmè City, Tony Elumelu s’est adressé aux  lauréats de sa fondation. Ces entrepreneurs ont été rassurés par le président de l’United Bank of Africa (UBA) quant à sa disponibilité à les accompagner.

« Les leaders grands et puissants sont ceux qui s’intéressent au développement des jeunes. Je suis content de venir ici ce matin avec le président de la République qui malgré son agenda a tenu à m’accompagner », a expliqué l’entrepreneur.

Pour le président Talon, « le Bénin regorge de talents et avec les actions comme l’appui de la fondation Tony Elumelu, l’Afrique sortira de la misère et la pauvreté ârce que la jeunesse est capable ».

La joie de la visite de Tony est également partagée par les membres de l’équipe de Sèmè City. Ils l’ont partagé sur leur page Facebook.Dans nos locaux, nous avons reçu non pas une, mais deux personnalités admirées de tous les entrepreneurs.

Deux Tenors Africains. Deux hommes intelligents, pratiques, appréciés, respectés.

L’un, Patrice Talon, Président de la République du Benin , et l’autre Tony Elumelu, est un homme d’affaires mondialement reconnu, qui offre depuis 5 ans des opportunités inespérées aux jeunes pousses entrepreneuriales d’Afrique

Les avoir tous les deux sur place était d’une importance capitale. La visite surprise du Président a eu pour effet de surmotiver les lauréats TEF béninois, qui ont trouvé satisfaction dans ses paroles.

Les deux hommes n’ont pas pu rester longtemps, toutefois, leur présence était remarquée et aimée.

Le message était simple : Merci à vous les entrepreneurs béninois de vous battre pour comprendre, maîtriser et appliquer les processus qui sortiront nos pays de la misère.

Alors ne perdons pas de temps et avançons !

Tony Onyemaechi Elumelu est un économiste, entrepreneur et philanthrope nigérian. Il est président de Heirs Holdings, de la United Bank for Africa, de Transcorp et fondateur de The Tony Elumelu Foundation. Cette dernière vise à mettre 100 millions de dollars sur 10 ans à la disposition de 10 000 entrepreneurs puis à les  former et mentorer pour le développement de l’Afrique. La fondation compte ainsi permettre aux entrepreneurs de créer 1 000 000 de nouveaux emplois et générer au moins 10 milliards de dollars de nouveaux revenus annuels en Afrique.

Crédit photo : Présidence du Bénin

Sommet mondial de l’entrepreneuriat : Jean du christ Ali  représente le Togo

L’entrepreneur togolais Jean du christ Ali représente le Togo au Sommet mondial de l’entrepreneuriat de 2019 (GES 2019) à La Haye, au Pays-Bas. Le sommet a commencé le 03 juin et prend fin le 5.

Au World Forum Convention Center, de nombreux acteurs de l’écosystème entrepreneurial du monde se retrouvent. La rencontre a été ouverte lundi par le secrétaire d’État américain Mike Pompeo et le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.

Un Togolais, Jean du Christ Ali, entrepreneur, fondateur de Maji Technologies représente le Togo depuis le premier jour. Il assiste aux différents travaux. « Ce sommet est une véritable opportunité pour un jeune entrepreneur comme moi en ce sens que cela me permet de rencontrer des investisseurs, des entrepreneurs aux visions communes, de collaborer avec des institutions internationales », a-t-il confié à la Rédaction de Tech en Afrique.

GES 2019 accueille 2 000 délégués, dont la plupart sont des entrepreneurs sélectionnés pour leur apport en matière de création d’entreprise. Des dirigeants de sociétés et d’autres entreprises, investisseurs, universitaires et dirigeants politiques participent également à ce sommet international.

Le Sommet mondial de l’entrepreneuriat, en bref le GES, était une initiative de l’ancien président Barack Obama qui s’est poursuivie sous le gouvernement actuel. Cette année, il se tient pour la première fois en Europe.

Les gouvernements des Pays-Bas et des États-Unis co-organisent ce neuvième Sommet mondial de l’entrepreneuriat à La Haye, afin de stimuler l’innovation mondiale et de célébrer l’économie de marché qui favorise l’emploi, la croissance et des solutions transformatrices aux défis mondiaux.

Depuis 2010, on estime que 20 000 dirigeants de pays émergents ont participé au GES, les gouvernements et le secteur privé se sont engagés à fournir plus de 1 milliard de dollars de nouveaux capitaux aux entrepreneurs du monde entier. C’est sans doute une opportunité de réseautage inédite pour les entrepreneurs du monde entier.

 

 

Cameroun : La 1ère édition de Boost’Action s’annonce pour ce 08 Juin

Boost’Action est un rendez-vous organisé dans le but de motiver et stimuler les participants , aussi bien dans la vie personnelle que professionnelle. La conférence Boost’Action est à sa première édition. Elle aura lieu autour du thème : « Bootez votre Motivation et passez à l’Action ». Cette première édition se tient le samedi 08 Juin 2019 à Hôtel Serena Bali dans la ville de Douala au Cameroun.

Boost’Action touche stratégiquement du doigt la difficulté de sa cible. Et ceci dans plusieurs disciplines, à savoir : le management, la communication, le marketing, la technologie et autres. Elle cible ainsi les jeunes entrepreneurs, les hommes d’affaire, les responsables d’entreprises, les étudiants et les curieux.

La conférence porte spécialement sur le développement personnel, le leadership d’action, le management de projet et la vente. Ces différentes disciplines sont respectivement représentées dans les sous-thèmes suivants : « Connaissance de soi et planification stratégique de sa vie pour se réaliser », « stratégie ultime pour briser les chaines de la peur et passer de l’intention simple à l’action perpétuelle ». « De l’idée au projet en 3 étapes : techniques et astuces, le processus de valeur et les 10+2 qualités » qui feront impérativement de vous des vendeurs d’exception, et « le secret du leadership d’action ».

Prendre part à ce rencontre permettra à tous d’avoir une connaissance approfondie sur comment mieux appréhender ses projets et se donner la motivation nécessaire pour y arriver. Ensuite,  la rencontre aidera les participations à partir d’une idée, un projet et le rendre rentable grâce à des astuces et des outils pratiques.

Le ticket de participation s’élève au prix de 5000 F avec en bonus un guide Boost’Action intitulé : « 60 façons pour rester super motivé et être la meilleure version de soi-même »

Pour rappel, la conférence sera sanctionnée par une attestation de participation et d’un accompagnement gratuit pendant un mois.

Une des affiches de l'événement

Informations clés 

Date: Samedi 08 juin 2019
Lieu : Serena Hôtel Bali
Heure : 9h-16h
Pass: 5000F

 

Afrique : Une semaine de l’entrepreneuriat étudiant s’annonce

Stars from All Nations (SFAN) a annoncé le lancement de la Semaine de l’entrepreneuriat étudiant, destinée aux jeunes entrepreneurs en Afrique.  L’initiative vise à réduire le taux de chômage sur le continent, où près de 50% des diplômés n’ont pas accès à un emploi durable.

Cette semaine panafricaine de l’entrepreneuriat étudiant entend mettre à la disposition des étudiants les connaissances et outils nécessaires à la création d’entreprises durables. Elle permettra de découvrir les talents, de créer un réseau en vue de bénéficier des fonds de démarrage. De même, des entreprises à fort potentiel dirigées par des étudiants auront à se partager jusqu’à 10 000 dollars sous forme d’investissement.

L’événement aura lieu du 22 au 24 juillet prochain au British Council d’Accra. Près de 400 participants et des conférenciers de renom de la Silicon Valley, du Royaume-Uni, du Nigéria et du Ghana sont attendus.

Le thème choisi est : « Libérer le potentiel entrepreneurial des jeunes africains pour la création d’emplois ».  Tom-Chris Emewulu, fondateur et président de SFAN, a déclaré: «Nous sommes ravis de créer un événement d’apprentissage par l’expérience qui aidera les créateurs et les innovateurs à potentiel élevé du continent à créer leurs entreprises. Nous sommes également ravis de lancer le prix étudiant entrepreneur de l’année, qui récompensera le travail de jeunes innovateurs sélectionnés sur le continent ».

Le programme fournit les meilleurs mentors, investisseurs, professionnels de l’entreprise, leaders communautaires et entrepreneurs en démarrage qui aideront les étudiants à construire leur modèle d’entreprise.

A noter que  l’entrepreneuriat des jeunes est selon plusieurs experts, l’un des moyens de sortir de la crise économique sur le continent.

Le dépôt des candidatures a commencé et sera clôturé le 30 juin 2019. Rendez-vous sur  studententrepreneurshipweek.com pour vous inscrire au programme.

 

 

Burkina Faso : Brice Kaboré, un des lauréats de la Nuit de la qualité et de l’innovation

La deuxième édition de la nuit de la qualité et de l’innovation au Burkina Faso a eu lieu vendredi dernier. Au total, 4 entrepreneurs ont été récompensés. La NQI a permis de distinguer Tropical Food and Beverage Compagny (agro-industrie), la barrique d’eau Sanya (hygiène sanitaire), Bafa Tech ( technologie) et enfin Aliothsystème (énergie).

Tech en Afrique a pu rencontrer Brice Kaboré, le directeur de Tropical Food and beverage. Interview.

 

Tech en Afrique : Quelles sont vos impressions après avoir reçu ce prix?

Brice Kaboré : Merci pour l’intérêt que vous nous accordez. C’est avec joie que nous avons accueilli ce prix. C’est toujours un honneur d’être distingué, ce qui signifie que ce qu’on fait a été jugé digne de distinction, plus encore lors d’une aussi prestigieuse activité qu’est la nuit de la qualité et de l’innovation.

Cette distinction, est une reconnaissance, une invite à continuer dans cette voie, et c’est là que ça met du baume au cœur de savoir que quelque part des gens de renom observent ta démarche et l’apprécient. Notons que ce prix vient après le Prix Pierre Castel où nous avons eu également la première place au Burkina Faso, et la sélection à la toute première édition de Burkina Startups en 2017.

Tech en Afrique : Parlez-nous de votre structure et ses activités

B. K :T FB Company SAS qui signifie Tropical Food and Beverage Company Société par actions simplifiée, est d’abord une initiative porté par des jeunes, une entreprise agroalimentaire qui intervient dans la valorisation des produits locaux. A partir des matières premières locales et avec un processus qui garantit la qualité pour le consommateur en préservant le mieux possible les éléments nutritifs des aliments nous arrivons à fabriquer :

Des Chips avec la pomme de terre locale, des amandes grillées de noix de cajou, des biscuits à partir du souchet, des caramels et des croustilles de sésame et des infusions de plantes locales avec la technologie du sachet pyramide, des huiles à base du sésame.

Nous sommes la première unité industrielle de transformation des produits locaux dans la région du Sud-Ouest du Burkina Faso et nous distribuons nos produits dans 14 villes du pays et à l’exportation.

Notre approche est d’identifier des plantes locales qui ont un potentiel nutritif évident et nous nous attelons par la recherche et l’innovation à mettre au point des produits finis nutritifs et avantageux pour le consommateur qui en même temps répondent aux standards internationaux.

 

Tech en Afrique : Peut-on dire que vous vous y attendiez à cette récompense ?

 

B.K : Le fait de soumettre la candidature de son entreprise à une aussi prestigieuse distinction, est d’abord motivé par le désir de la remporter. Donc nous l’espérions. Nous ne pouvons pas dire que nous nous y attendions parce que il y’a eu compétition face à des initiatives de taille également.

 

Tech en Afrique : Une idée des critères qui vous ont favorisé ?

B. K :deux critères à savoir la qualité et l’innovation, sont des exigences chez nous, parce que nous nous sommes engagés dans une démarche qualité afin de nous conformer aux normes internationales, et assurer à nos consommateurs des expériences de consommation de produits locaux sans risque.

L’innovation est notre moteur, ce qui nous fait exister, notre offre quand bien même avec une aussi large gamme de produits n’est constituée que d’innovations. Nous avons plusieurs niveaux d’innovations selon chaque produit et aussi en matière d’organisation.

 

Des personnes à qui dédier ce prix ?

 

B.K : Ce prix récompense non seulement le travail de chacun de mes collaborateurs, la confiance de chacun de nos partenaires mais aussi la confiance de nos consommateurs. Tout ce que nous faisons aujourd’hui est dans le but de satisfaire les besoins de nos consommateurs, alors nous leur dédions ce prix.

 

Mots de fin

 

B.K :je tiens à remercier le groupe Improve pour la distinction et  Tech en Afrique pour l’intérêt porté sur notre entreprise et je nous souhaite à tous bon vent !

Vous pouvez visiter notre site web ICI

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tony Elumelu attend plus de 5000 entrepreneurs à Abuja

Tony Elumelu attend les entrepreneurs à Abuja au Nigeria. Pour la 5ème édition de son forum sur l’entrepreneuriat, la Fondation Tony Elumelu accueillera les 26 et 27 juillet plus de 5000 entrepreneurs africains. Les présidents du Rwanda, Paul Kagamé et du Sénégal, Macky Sall seront les principaux orateurs.

Cet événement offre l’occasion aux jeunes femmes et hommes, issus des 54 pays africains, de se rencontrer, d’apprendre et de créer des réseaux au sein du vaste écosystème entrepreneurial africain et mondial.

Des dirigeants politiques et les décideurs échangent par ce biais avec la nouvelle génération de dirigeants d’entreprises africains qui sont en train de transformer la trajectoire économique du continent.

Paul Kagamé, Président du Rwanda, et Macky Sall, Président du Sénégal, seront les principaux orateurs du Forum, qui se joindront à M. Tony O. Elumelu, Promoteur de TEF et Président de Heirs Holdings et de United Bank for Africa (UBA) pour une discussion ouverte.

Le forum comportera également une séance de plaidoyer, au cours duquel des entrepreneurs sélectionnés feront des présentations sur leurs produits et services devant un jury.

« Le Forum de la TEF sur l’Entrepreneuriat ne fera pas que réunir les acteurs les plus importants de l’écosystème de l’entrepreneuriat africain, il offrira à chacun la possibilité de s’engager à promouvoir l’entrepreneuriat et à contribuer au renforcement de l’impact de nos entrepreneurs si nous voulons accélérer le développement du continent », a déclaré Ifeyinwa Ugochukwu, Directrice Générale de la TEF. Pour elle, investir dans les entrepreneurs africains maintenant constitue un moyen sûr de récolter l’Afrique de nos rêves demain.

En 2015, la Fondation a consacré 100 millions de dollars à l’autonomisation de 10 000 entrepreneurs de tout le continent sur 10 ans. Cinq ans après, la Fondation a financé, encadré et formé sur la gestion d’entreprise plus de 7 500 startups et petites entreprises des 54 pays d’Afrique.