Google AI Impact Challenge, Africa Check parmi les lauréats

Parmi les 2 600 autres organisations à but non lucratif, entreprises sociales et institutions de recherche à travers le monde, Africa Check et trois autres partenaires, ont été choisis comme lauréat du Google AI Impact Challenge.

Le projet piloté par les collègues de Full Fact, basés en Grande Bretagne, est un ambitieux programme visant à utiliser l’intelligence artificielle pour transformer la lutte internationale contre la désinformation. Le projet a été exécuté en collaboration avec Africa Check, Chequeado, la première organisation de fact-checking d’Amérique Latine et l’Open Data Institute, co-fondé par l’inventeur du Web Sir Tim Berners-Lee et l’expert en intelligence artificielle Sir Nigel Shadbolt.

Full Fact, pionnier dans ce domaine, travaille sur le fact-checking automatisé depuis 2013. Depuis, avec Chequeado et Africa Check, il a mis en place des technologies utilisées à travers les trois continents (Europe, Amérique, Afrique) et œuvrent à les élargir à 50 organisations à travers le monde.

Aujourd’hui, le projet a été désigné comme l’un des 20 projets recevant un financement innovant de la part de Google.org et une assistance de la part d’experts en intelligence artificielle de Google.

« Au cours des cinq prochaines années, nous utiliserons ensemble l’apprentissage automatique afin d’améliorer considérablement le fact-checking à travers le monde, en collaborant avec des experts internationaux. Les finalités seront entre autres de définir comment l’intelligence artificielle pourrait transformer ce travail, de développer de nouveaux outils ainsi que de les déployer et de les utiliser », déclare Full Fact.

« Au bout de cinq ans, nous espérons que notre projet donnera aux citoyens et internautes la possibilité de placer leur confiance avec assurance, d’aider les compagnies digitales à prendre des décisions justes et bien informées, et de mieux faire comprendre aux décideurs politiques comment ils peuvent agir contre la désinformation tout en protégeant farouchement la liberté d’opinion », poursuit-il.

Le Google AI Impact Challenge donne à Google.org la capacité de financer les organisations qui utilisent l’intelligence artificielle pour faire face aux défis sociaux et environnementaux.

Full Fact, Chequeado, Africa Check et l’ODI vont se partager une allocation de 2 millions de dollars américains sur une période de trois ans.

Ils bénéficieront également du coaching de la part des experts en intelligence artificielle de Google ainsi que des crédits et de la consultance offerts par Google Cloud.

Togo : Innov4Health inclusion, les  lauréats sont connus

Les lauréats de la première édition du concours Innova4Healt sont connus. Une cérémonie de remise de prix s’est déroulée jeudi 27 décembre dans les locaux du PNUD à Lomé.

Parmi les solutions primées figurent respectivement e-centre convivial, Hygie+ et Solid’ère. Pendant plusieurs semaines, des groupes de jeunes développeurs d’applications se sont mis à travailler sur leurs solutions pour aider les femmes enceintes pendant et après les grossesses puis prendre en compte les personnes vivants avec le VIH.SIDA. Pour cette dernière catégorie, il est question de leur faciliter l’accès aux conseils et aux prises en charge en général.

« Nous sommes fières en tant que jeunes, de pouvoir mettre ces solutions à la disposions de nos compatriotes et impacter positivement la lutte contre le VIH au Togo grâce à cette initiative du PNUD. Nos efforts continueront dans le sens de l’élimination de cette maladie au sein de la population togolaise », a déclaré Eméfa Kpégba, Initiatrice de Hygie+ cité par nos confrères de Reporterdafrique.

C’est la première fois qu’un concours de ce genre est organisé le PNUD. Cette édition du « Hackathon Innov4Health inclusion » a été soutenue par le Woelab,  le gouvernement togolais, le système des Nations-Unies au Togo, l’ONUSIDA de même que le programme national de lutte contre le SIDA (PNLS).

Le lancement de ce concours rentre dans le cadre de l’accompagnement pays du PNUD. Il s’agit de confronter le génie créateur des jeunes togolais pour mettre la technologie au service de  la santé des Personnes vivants avec le VIH et aussi les femmes enceintes.

La prochaine étape pour les organisateurs est d’accompagner tous les projets en finale et pas que les lauréats. C’est pour eux, l’une des meilleurs moyens de mettre des services utiles à la disposition des populations.

Un appel à candidatures avait été lancé plus tôt. Parmi les 17 participants, 5 ont été primés.

 

Crédit photo : PNUD

Gabon : Le concours ActInspace fait des  lauréats

Le concours ActInspace  de l’Agence gabonaise d’études et d’observations spatiales (Ageos) a fait des lauréats au Gabon. Des jeunes qui se sont activés à concevoir des solutions innovantes à l’aide d’images satellitaires ont été récompensés ce lundi 18 juin.

Il a fallu juste 24 h pour les équipes de ce concours de se concentrer sur leurs solutions. Ceux qui ont été reconnus comme ayant fait preuve d’ingéniosité et d’habilité dans l’utilisation de l’imagerie satellitaire ont reçu leurs attestations.

Au total, 33 participants ont été enregistrés. Ces derniers ont formé 8 groupes dont 3 ont raflé les prix mis en jeu. Il s’agit  du groupe de  Rhony Clay Magoulou Nkombi, auteur de «Find me», une application de géolocalisation et d’adressage pour faciliter les déplacements. Par ailleurs, en agriculture, Tamarah Moutotekema, Marlyse Mapaga et Benjamin Manfoumbi ont mis au point une solution utilisant les images satellite pour le suivi, la production et la commercialisation des produits agricole.

Le tandem Andy Boumah-Yovo et Sylvère Guetae Mouanga a mis ADIS, une approche d’utilisation des  drones pour améliorer le rendement agricole  à travers l’exploitation  des images de haute qualité.

«Le challenge auquel nous participons est l’utilisation de drone à capteur hyperspectraux, c’est un type de capteur que nous pouvons adapter à l’agriculture pour gagner en efficacité pour la détection de maladie ou de croissance des plantes», a expliqué Andy Boumah-Yovo.

«Ce n’est que le premier pas. Notre ambition est de rendre cette activité viable, aussi bien techniquement qu’économiquement. Nous espérons qu’avant la fin de l’année en cours, vos applications soient lancées, et qu’avant la fin de l’année vos projets soient rentables», rassurent les organisateurs.

Le premier groupe  de cette première édition ActInSpace devra représenter le Gabon le 27 juin prochain à Toulouse en France dans le cadre de la finale internationale de ce concours.

 

Crédit photo : Gabon review

Apps Togo : les lauréats de l’édition 1, enfin connus

La cérémonie de remise des prix du concours de création d’applications innovantes  Apps Togo s’est déroulée mardi 17 mai à Lomé. C’était en présence du ministre de l’Economie numérique et des postes, Cina Lawson, des autorités administratives et d’une foule d’invités.

Pour Cina Lawson, Apps Togo a pour ambition de promouvoir la création d’application mobile, web et desktop pouvant réponde aux besoins des populations. Elle ajoute que  cette  compétition ne peut que favoriser le développement de l’entrepreneuriat et la promotion du made in Togo.

16 applications  ont été retenues sur 21 évaluées par un  jury international composé des professionnels du secteur des Technologies de l’information et de la communication. Elles sont reparties en 3 catégories : développeurs indépendants, établissement d’enseignement supérieure et Pharo .

Après évaluation, le prix spéciale coup de cœur du jury est attribué à l’application Amphimillion  (développeurs indépendants) destinée aux universités et pouvant permettre aux étudiants de suivre les cours en vidéos. Une enveloppe de 500000 Fcfa a été remise à son concepteur. Une récompense de 3 millions revenait à Adotcal (annuaire mobile de numéros de téléphones) d’un concepteur de catégorie  Pharo.

Au niveau des établissements d’enseignement supérieur, ont été primé respectivement Bit Guide (plateforme d’annonces) ,500000 Fcfa, Police help (gestion des incidents de circulation) , 1000000 Fcfa et e-Diari (gestion du calendrier et des profil audio adaptés) 2 millions Fcfa.

Les développeurs indépendants avaient pour  1er prix Togo Agro (plateforme d’échanges commerciaux inter-États dans le secteur agroalimentaire) ,2 millions de Fcfa, 2ème prix SOS Système (traitement des sinistres) 1 million de Fcfa et 3ème prix école Togo(plateforme éducative) ressort avec 500000 Fcfa.

Cina Lawson a exhorté les lauréats que la création d’entreprise est une aventure collective.

error: Content is protected !!