Côte d‘Ivoire : Pour piloter un drone, il faut un agrément de 3 millions FCFA

Côte d‘Ivoire : Pour piloter un drone, il faut un agrément de 3 millions FCFA

L’Autorité Nationale de l’Aviation Civile de Côte d’Ivoire a mis en place un Règlement Aéronautique de Cote d’Ivoire relatif aux aéronefs télépilotés numéro 3009 (RACI 3009) pour encadrer l’utilisation des drones.

L’ANAC a pour objectif d’encadrer cette activité qui est en plein essor et ouvrir des possibilités d’emploi dans des normes de règlementation pour des raisons de sécurité. 

Le Règlement Aéronautique de Cote d’Ivoire, indique à travers ses textes que le télépilote doit être titulaire d’une attestation ou d’une licence de formation obtenue dans un centre agréé et reconnu par l’ANAC ou un pays de la convention de Chicago. Le RACI précise dans ses textes la responsabilité pénale du détenteur d’un drone et les zones interdites au survol.

Lire aussi : Tech : Le Togolais Sam kodo fabrique un drone

Le sous-directeur des opérations aérienne à l’ANAC, Docteur Koffi Konan explique « nous étions confrontés à une demande très forte et nous avons constaté une forte utilisation des drones par certains acteurs. Il était donc important d’encadrer ce secteur en plein essor d’où la mise en place de la règlementation qui est le RACI 3009 ».

Docteur Koffi Konan précise que « l’agrément pour la première année coute 3millions F CFA et l’ANAC assurant la supervision du détenteur de l’agrément à travers des inspections autorise le renouvellement de l’agrément au taux de 1,5 million ».

Trois millions ! Une somme jugée exorbitante par les amateurs et professionnels du métier des drones. Le président de l’Association des utilisateurs professionnels de drones de Côte d’Ivoire, Marouane Jebbar, implore qu’ «  il est important de créer une plateforme d’échange avec les startups pour permettre à cette règlementation de mieux cadrer avec leurs activités ».

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *