Télévision payante: Netflix, bête noire des opérateurs africains

Télévision payante: Netflix, bête noire des opérateurs africains

C’est en 2016 que le leader mondial du streaming est arrivé sur le continent. Depuis lors, il connait une percée fulgurante. En dépit des pronostics d’échec, Netflix se taille de jour en jour une place dans les habitudes de consommation. Ce qui constitue une menace pour la survie de nombreux opérateurs africains de télévision payante.

En Afrique du Sud par exemple, Netflix est devenu un concurrent menaçant pour « MultiChoice ». Cet opérateur de télévision payante a vu son parc d’abonnés baisser considérablement pendant que celui de l’entreprise américaine ne cessait de croître. C’est aussi le cas en Afrique subsaharienne où Netflix affiche 45% de parts de marché sur les services de vidéo à la demande. Pour parvenir à ce résultat, de grandes stratégies ont été mises en place.

D’abord, l’entreprise américaine a décidé de miser sur le contenu local pour conquérir le continent. Conscient du potentiel du marché africain, la plateforme a choisi d’acquérir des films et des séries africaines. Sur ce plan, l’entreprise a déjà acheté des films à succès comme « Lionheart » de la réalisatrice nigériane Geneviève Nnaji. Celle-ci a cédé les droits de son œuvre pour 3,8 millions de dollars.

Ensuite, Netflix a décidé de se lancer dans la coproduction de contenu local sur le continent. Fidèle à cette stratégie qui continue de faire le succès de sa plateforme, l’entreprise financera des documentaires et des séries africaines. Outre le contenu local, Netflix ambitionne aussi de nouer des partenariats avec les opérateurs télécoms dans le but de créer des forfaits internet spécialement dédiés à l’utilisation de ses services.

Enfin, la plateforme prévoit également de permettre à la population africaine de payer les services de vidéo à la demande en monnaie locale, pour faciliter l’abonnement. Ce qui est déjà possible pour les abonnés sud-africains depuis le mois d’août 2018.

 

Ahlin A.

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!