Numérique : Facebook prépare sa propre cryptomonnaie, WhatsApp coin

 Numérique : Facebook prépare sa propre cryptomonnaie, WhatsApp coin

Le géant des réseaux sociaux, Facebook s’apprête à lancer dès le premier semestre de cette année, sa propre cryptomonnaie. Celle-ci servira de devise et sera disponible sur plusieurs plateformes d’échange comme Coinbase.

À la différence du Bitcoin, la valeur de la cryptomonnaie de Facebook serait basée sur plusieurs devises déjà existantes.

Lire aussi :Rwanda : XPhone, le premier smartphone alimenté par la blockchain

D’après le New-York Times, cette cryptomonnaie sera créée par Facebook qui l’intégrera ensuite à WhatsApp, où elle pourra alors être échangée entre plusieurs utilisateurs par l’intermédiaire de cette application de messagerie instantanée. Elle pourrait par la suite s’étendre aux autres services de l’écosystème Facebook, comme le réseau social lui-même, Messenger ou même Instagram.

Cette cryptomonnaie sans appellation officielle, est connue pour l’instant sous un nom codé : WhatsApp Coin.

Actuellement, la firme de l’Américain Mark Zuckerberg est d’ores et déjà en négociations avec plusieurs plateformes spécialisées dans l’échange des monnaies sécurisées par le blockchain.

Lire aussi : Facebook : 2,2 milliards de faux comptes bloqués de janvier à mars

Contre toute attente, la cryptomonnaie de Facebook ne serait pas un équivalent du Bitcoin, ni d’ Ethereum et bien d’autres. Elle ne serait donc pas indépendante, mais plutôt indexée sur d’autres devises déjà existantes afin de lui permettre donc d’avoir une certaine stabilité.

À priori, Facebook serait partie de l’idée de se baser sur la valeur de cinq monnaies afin de minimiser la volatilité de sa cryptomonnaie. Parmi ces cinq monnaies, il y aurait le Dollar, suivi de l’Euro ou du Yen.

Une quarantaine de personnes travailleraient actuellement sur ce projet dont  le franco-américain David Marcus, ancien président de PayPal, directeur de Facebook messenger, et désormais membre du conseil d’administration de Coinbase, l’un des services les plus populaires d’échange de cryptomonnaie.

Le premier marché visé serait l’Inde, où cette cryptomonnaie serait une alternative plus sûre et plus simple à utiliser que le Bitcoin, l’Ethereum mais aussi le Tether, car  les paiements entre particuliers y sont très courants.

Pour pouvoir mettre en place cette monnaie numérique, Facebook a comme atout une capacité de trésorerie suffisante grâce à ses quelques 35 milliards euros de chiffre d’affaire annuel. Et peut aussi espérer des synergies pour tirer son modèle économique vers le haut.

Fatima A. (stagiaire)

Related Post

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *