Sénégal : l’ARTP étudie les possibilités d’introduction de l’Internet des Objets

Sénégal : l’ARTP étudie les possibilités d’introduction de l’Internet des Objets

L’Autorité de régulation des télécommunications et des postes du Sénégal a lancé une consultation publique sur l’Internet des Objets (IoT). Le but  est de réunir les avis et recommandations des acteurs du secteur TIC sur cette récente portion de marché en augmentation à travers le continent. Un formulaire est téléchargeable gratuitement à cet effet sur le site web de l’organe public.

Le régulateur télécoms désire par cette prospection, définir un cadre adapté qui déterminera les usages de l’IoT; les technologies réseaux sur lesquelles le service pourrait être étendu; le régime juridique auquel seront soumis les pionniers de ce nouveau réseau ; les fréquences télécoms à leur concéder et les mesures de sécurité pour protéger les données personnelles des utilisateurs.

Le régulateur télécoms souhaite obtenir les réponses à la consultation publique au plus tard le 30 novembre, par courrier électronique adressé à l’ARTP. Une combinaison de l’intégralité des avis sera publiée par le régulateur dans un souci de transparence afin  que tous les acteurs soient au même niveau d’information.

Au Sénégal, toute activité de télécommunication proposée par un acteur identifié doit s’insérer dans un régime juridique singulier prévu par le Code des Télécommunications : ces régimes sont la Licence, l’Autorisation et la Déclaration entre autres. La Licence permet d’opérer un réseau de télécommunications pour la fourniture de services téléphoniques fixe et mobile, d’Internet.

Elle est accordée suite à un appel d’offre de l’Etat. L’Autorisation est destinée à l’exploitation de réseaux indépendants et aux activités de Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI) et d’opérateurs d’infrastructures. L’Autorisation, plus allégée, est accordée, après demande auprès de l’Autorité gouvernementale.

Pour rappel, l’Internet des Objets (IdO) ou Internet of Things (IoT) en anglais est un terme qui suscite de plus en plus d’intérêt auprès des spécialistes du secteur de l’économie numérique. C’est en termes simples l’extension d’Internet à des choses et à des lieux du monde physiqu tels que les montres, voitures, bref tout ou presque ce que l’on utilise au quotidien.

Apparu il y a quelques années, ce concept gagne en réputation du fait des immenses opportunités qu’il pourrait représenter aux entreprises et aux fournisseurs de services.

 

Ahlin ACCROBESSI

Related Post

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!