Luxembourg/ Programme Catapult : Une startup ougandaise remporte le premier prix

Luxembourg/ Programme Catapult : Une startup ougandaise remporte le premier prix

La startup ougandaise Four One Financial Services Limited a remporté le premier prix du programme Catapult 2018 au Luxembourg.  Elle bénéficie ainsi d’un appui  financier de 5000 euros.

5000 euros. Le montant est fixe et c’est la récompense de la startup ougandaise spécialisée dans la fintech.  Au cours de la première édition de son programme de coaching destiné aux fintech africaines, la Lhoft a distingué la startup ougandaise qui permet à toute personne de mieux gérer ses finances personnelles en mettant de côté des frais d’assurance, santé, entre autres.

A travers son application,  MayiCard, la startup aide les personnes disposant de revenus modestes notamment  à mieux gérer leurs finances. Ceci en vue de planifier par le même temps une retraite épanouie. Des outils d’aide sont proposés pour gérer ses économies et avoir accès à des services d’épargne et d’assurance santé. «Nous croyons dans le progrès soutenable, mais en fournissant de meilleurs produits financiers», explique Livingstone Mukasa, le cofondateur et CEO de Four One Financial Services Limited. «Avec MayiCard, nous voulons mettre en place un écosystème basé sur la collaboration et l’efficience », poursuit-il.

Le programme Catapult vient à juste titre catapulter les fintech les plus innovantes et les amener à conquérir de nouveaux marchés éventuellement. Il va plus loin en  s’attelant à «aider les fintech africaines à gérer leur risque, car il existe un manque d’expérience et de savoir-faire pour créer son entreprise», comme le souligne  le CEO de la Lhoft, Nasir Zubairi.

Pour lui, le besoin en services financiers est considérable sur le continent africain. Et pour ce faire, il faut non seulement chercher à gagner de l’argent mais aussi penser à l’amélioration du quotidien des populations.

Ce programme a aussi permis aux startups participantes d’avoir une semaine de workshops au cours de laquelle elles ont été coachées par des experts de la finance luxembourgeoise.

Crédit photo : Paperjam

Related Post

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!