Le Congo et la Centrafrique interconnectés par fibre optique en 2020

Le Congo et la Centrafrique interconnectés par fibre optique en 2020

Comme annoncée en début d’année, la composante congolaise du projet Central Africa Backbone (CAB Congo) va se focaliser sur l’interconnexion par fibre optique de la République du Congo à la Centrafrique ; soit 550 kilomètres de câble à déployer dans le cadre de sa phase 2.

C’est ce qui a été décidé lors du comité de pilotage du Cab Congo, tenu en fin janvier sous la présidence de Franck Siolo, le directeur de cabinet du ministre des Postes, Télécommunications et économie numérique. Au-delà de l’installation du lien de fibre optique, la phase 2 du CAB Congo inclut également la mise en place d’un centre national de données et la mise en œuvre d’un certain nombre d’applications et services TIC.

Suivant les projections des autorités congolaises et centrafricaines, l’interconnexion entre les deux pays devrait être concrète dès 2020 dans le cadre du projet Central african Backbone (CAB). Le ministre congolais des Postes, Télécommunications et de l’Economie numérique, Léon Juste Ibombo et son homologue de la République centrafricaine, Justin Gourna Zacko se sont rencontrés le 20 novembre dernier à Brazzaville pour harmoniser les procédures de ce projet financé par la Banque africaine de développement (BAD).

« L’objectif essentiel de mon arrivée ici est que les études de contrôle ont été déjà faites depuis le Congo jusqu’à Salo en territoire centrafricain. C’est la coordination congolaise qui a mené ces études. Au niveau de la République centrafricaine, nous sommes sur les études afin de choisir  l’entreprise qui va exécuter  les travaux d’interconnexion», a expliqué le ministre centrafricain Justin Gourna Zacko.

Les deux responsables ont également insisté sur l’exigence d’harmoniser le planning de manière à éviter qu’une partie soit plus en avance sur l’autre. L’interconnexion entre le Congo et la Centrafrique sera réalisée côté Congo, à travers la pose de la fibre optique sur le lit de la Sangha. L’infrastructure quittera Pokola jusqu’à la frontière Bomassa, en passant par Ouesso et Kabo soit 136 km de fibre sous-fluviaux. Du côté de la Centrafrique, la fibre optique quittera Bomassa jusqu’à Bangui, soit 147 km.

 

Ahlin ACCROBESSI

Related Post

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!