Ghana: La technologie au service de la prévention des épidémies

Ghana: La technologie au service de la prévention des épidémies

L’accord conclu par KT Corporation sur le contrôle des maladies a attiré l’attention de la communauté internationale, notamment en raison de la situation géographique du Ghana en Afrique de l’Ouest. Entre 2014 et 2016, la région a connu l’épidémie de virus Ebola la plus répandue de tous les temps, alors qu’il n’y a à ce jour aucun cas confirmé de maladie à virus Ebola au Ghana, selon l’OMS.

Le système de prévention des maladies de KT examine les informations de localisation, y compris les données d’itinérance, les utilise pour éclairer ses clients dans la prévention des épidémies et met en place un système de vigilance qui assiste les autorités sanitaires à évaluer le risque d’infection au stade originel d’une épidémie.

« Nous assisterons le Ghana à prendre la résolution en matière de soins de santé en Afrique de l’Ouest », a déclaré Yoon de KT. « Nous irons au-delà de l’Afrique et plaiderons pour la prévention des maladies dans d’autres parties du monde où l’infrastructure de soins de santé et d’éducation se développe encore ».

KT a commencé à travailler sur le système en 2016 avec le ministère de la Science et des TIC et l’Agence nationale de la société de l’information afin d’illustrer comment le Big Data peut être utilisé pour combattre la maladie. Le projet est intervenu un an après que le MERS (syndrome respiratoire du Moyen-Orient) ait frappé la Corée. Fort de son succès, la corporation recherche une coopération avec des gouvernements étrangers sur l’utilisation des technologies de l’information pour prévenir la prolifération des maladies infectieuses.

En tant que leader mondial des TIC, KT appelle également les pays asiatiques à collaborer à son projet. Du 11 au 17 novembre dernier, des travailleurs informatiques volontaires ont été envoyés au Laos avec la Hope Sharing Foundation, l’organisation de participation sociale de la société. Le groupe de bénévoles a fourni du matériel informatique pour les stations de quarantaine de l’aéroport international de Wattay et du pont d’amitié lao-thaïlandais.

Les volontaires de l’informatique ont aussi formé des responsables du Département de la lutte contre les maladies transmissibles à l’utilisation d’ordinateurs, de smartphones et de logiciels pour prévenir la diffusion des maladies infectieuses.

Ahlin ACCROBESSI

 

Related Post

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!