E-commerce : Aurèle Simo veut conquérir l’Afrique avec Toovendi

E-commerce : Aurèle Simo veut conquérir l’Afrique avec Toovendi

Résolu et très féru d’ e-commerce, il veut emboîter le pas à Jack Ma, fondateur chinois du site de e-commerce Alibaba, en tirant les leçons de ses divers échecs. Le parcours semble relier les deux hommes puisqu’ils ont non seulement fait du e-commerce leur métier, mais aussi, expérimenté à maintes reprises l’échec. Une similitude qui, conjuguée à son ardeur rassure ce camerounais de 29 ans sur la réussite de son projet. Portrait de Aurèle Simo, l’entrepreneur qui veut conquérir l’Afrique avec Toovendi.

Aurèle Simo n’est pas à son premier coup d’essai. Après sa licence professionnelle en Marketing, le fondateur de Toovendi abandonnera ses études de master pour rejoindre l’équipe de Grid Engineering Sarl, entreprise de services numériques basée à Douala. Entreprise qu’il quittera plus tard pour le staff de Jumia, où il travaille comme Social Media Manager. C’est dans cette société qu’il obtiendra le prix du meilleur social media manager des sites de e-commerce du Cameroun à l’AfrikEbiz Awards. Il a fallu l’intégration de l’équipe d’AFRIMALIN pour que le jeune entrepreneur découvre sa passion et décide de travailler à son propre compte.

Animé par l’innovation, Aurèle Simo affirme que le sentiment d’avoir accompli quelque chose de positif pour la société donne un sens à sa vie. Avant Toovendi, le camerounais est passé par plusieurs fiascos à l’instar du magazine féminin Niango, du site de vente de voitures en Afrique Afriicar, ou encore de Camer.cm, un portail d’actualité sur le Cameroun.

Avec Griotys Group SARL, ses quatre collaborateurs et lui se définissent comme les Griots du numérique en Afrique. Des griots qui rêvent grand puisque Toovendi veut être le plus grand site d’annonces gratuites d’Afrique. Aurèle réfléchit déjà à la mise en place d’une filiale au Gabon et dans les autres pays de la CEMAC avant d’entamer la conquête des pays de la côte ouest-africaine. Épris de blogging, il administre un blog qui porte son nom : aurelesimo.com. A ses heures perdues, il y publie des recommandations et astuces pour réussir dans le digital au Cameroun et en Afrique.

Crédit photo : Lebled parle

Ahlin ACCROBESSI

Related Post

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!