Afrique du Sud : La 5G expérimentée par les opérateurs télécoms

Afrique du Sud : La 5G expérimentée par les opérateurs télécoms

L’opérateur sud-africain de données mobiles, Rain, lancera un nouveau réseau sans fil 5G dans le pays le 12 novembre prochain. C’est son président Paul Harris, qui a divulgué l’information lors de la conférence sur les investissements à Johannesburg. La première application du réseau consistera à offrir des services à très haut débit aux particuliers et aux PME.

Par cette approche de répartition des installations et de mise à profit des infrastructures, Rain désire diminuer les dépenses pour optimiser les bénéfices. Le réseau 5G couvrira un large choix de nouvelles applications telles que l’Internet des objets, les villes intelligentes et les véhicules autonomes.Hormis Rain, la société télécoms Comsol envisage aussi de lancer un réseau 5G expérimental. Basée à Midrand, l’entreprise mènera cet essai en partenariat avec divers fournisseurs de service Internet.

Pour Comsol, cette expérience entre dans le cadre de ces nombreux flottements. Lain Stevenson, le président-directeur général, a expliqué qu’à travers les tests qui seront réalisés, l’entreprise pourra déterminer les aptitudes, puis faire une spécification financière sur les offres qu’elle pourra procurer au marché.

Le fournisseur Comsol Networks, expérimente aussi présentement une 5G sans fil-fixe dans la périphérie de Soweto. L’expérimentation qui est faite à travers la bande de fréquences du spectre radioélectrique de 28 GHz, offre des rapidités de téléchargement atteignant 1,8 Gbits.
C’est la rue Vilakazi qui servira de centre au test. De nombreuses entreprises y sont installées, spécialement des restaurants qui pourront se connecter gratuitement. Les Sud-africains et les étrangers en visite dans la région pourront faire l’expérience de la technique jusqu’à la fin de l’année.

La 5G est, pour le moment, encore au centre de nombreuses expérimentations par plusieurs opérateurs et équipementiers télécoms. Ses normes ne sont pas encore clairement déterminées. Ce niveau promet des débits théoriques moyens d’1 Gbit/s pour le téléchargement, et 500 Mbit/s pour l’upload. Avec ces aptitudes, le streaming vidéo sera d’un niveau excellent pour les consommateurs.

Ahlin ACCROBESSI

Related Post

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!