Côte d’Ivoire : Ce qu’il faut retenir de la portabilité

Côte d’Ivoire : Ce qu’il faut retenir de la portabilité

Portabilité. Ce mot fait la une des journaux et fait couler encres et salives. En Côte d’Ivoire, il est désormais possible de changer d’opérateur sans pour autant changer de numéro.  Vous pouvez passer d’un opérateur dont les offres frisent la monotonie à un autre qui vous paraît plus intéressant.  Voici ce qu’il faut savoir de cette notion de « portabilité ».

Depuis ce 03 septembre, la portabilité mobile est une réalité en Côte d’Ivoire. Les 32 millions d’abonnés que se disputent Orange, MTN ou MOOV sauront plus volatiles que jamais. Chacun a désormais la possibilité d’aller et de venir, de changer d’opérateurs au besoin. C’est sans contrainte en plus !

Pour s’y prendre, il faut être un abonné actif c’est-à-dire avoir émis ou reçu au moins un appel voix ou Sms, ou s’être connecté au moins une fois au service data durant les trois (03) derniers mois .De même, le portage ou le changement d’opérateur ne peut se faire que s’il y a un espace de 60 jours calendaires entre le premier et le second. En termes simple, il faut qu’il y ait un écart de 60 jours entre votre changement de réseau et le second.

Quant aux conditions à remplir, il faut que l’abonné en question  soit bien identifié, conformément à la réglementation en vigueur (décret n°2017-193 du 12 mars 2017)  et aussi n’avoir  aucun impayé auprès de l’opérateur dont il se sépare. Cela signifie qu’il ne faut avoir souscrit à aucun service à crédit auprès de son ancien opérateur avant la prise de décision de virer de bord.

Autre point important, un abonné peut se faire porter autant de fois qu’il le souhaite autrement dit changer d’opérateur comme bon lui semble à condition qu’il remplisse les conditions. Le délai de portage est de 24 h.

Il faut aussi noter que le service de portabilité est gratuit. Néanmoins, l’opérateur qui vous donne sa carte SIM peut exiger un montant forfaitaire. Notons que les clients d’origine et ceux portés sont sur un même pied d’égalité et bénéficient des mêmes tarifs et autres services.

L’Afrique du Sud, le Ghana, le Kenya, le Nigeria, la Tunisie, le Sénégal et le Cameroun sont quelques pays africains  où la portabilité est une réalité.

 

Related Post

2 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!