Afrique : Facebook sélectionne les leaders de ses communautés

Afrique : Facebook sélectionne les leaders de ses communautés

Facebook s’étend sur le continent africain et fédère ses communautés. Elle vient d’annoncer les têtes de proue de son programme de leadership communautaire pour l’Afrique. Près d’une douzaine de dirigeants communautaires ont été retenus comme boursiers de ce programme.

Un programme de ce type constitue un moyen pour le géant Facebook de renforcer sa présence en Afrique. En début d’année 2018, Facebook avait  184.000.000 d’utilisateurs africains et avec la naissance d’une classe dite ‘émergente’, le numéro 1 attire vers lui de potentiels consommateurs. Raison de plus pour l’entreprise de Mark Zuckerberg d’investir dans ce programme de leadership communautaire.

« De nombreux dirigeants de la communauté dans le monde et en Afrique se tournent vers Facebook pour créer des connexions par des groupes Facebook, WhatsApp ou Messenger », explique Nunu Ntshingila, directeur régional Facebook Afrique. « Ce programme leur donne les moyens avec les outils, le soutien et le financement dont ils ont besoin pour faire avancer leurs causes et à bâtir leur communauté », poursuit-il.

Les personnes sélectionnées ont chacune des projets dont la pertinence a convaincu un jury de spécialistes chargé de trier minutieusement des dossiers. Depuis l’appel à candidature lancée en février 2018, plus de 6000 demandes ont été reçues de partout dans le monde. Les initiatives sélectionnées, apprend-on sont celles à même d’incarner une vision forte, claire et engagée pour une  communauté donnée.

 

Un exemple d’initiative

 

Par illustration, Noah Nasiali, le leader choisi pour le  Kenya, a réuni plus de 100 000 agriculteurs à travers l’Afrique dans un groupe Facebook en moins d’une année.  Ceci a permis à Noah d’aider les agriculteurs à obtenir et partager des informations utiles à leurs secteurs. L’Afrique Farmers Club permet aux agriculteurs d’obtenir un marché pour leurs produits et à la fin obtenir des rendements dignes de leurs efforts.

«J’invite les membres du groupe à partager leurs histoires à la fois positives et négatives à travers des images afin que nous puissions apprendre ensemble. Chaque fois que possible, je visite personnellement les membres face-à-face pour voir moi-même les défis et nous discutons comment ils peuvent les surmonter. Notre communauté a pour but de contribuer à l’objectif du développement durable, qui est de mettre un terme à la faim, assurer la sécurité alimentaire et l’amélioration de la nutrition et de promouvoir une agriculture durable », a laissé entendre Nasiali.

Related Post

2 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!