Sénégal : Le développement du secteur numérique nécessite 100 milliards F CFA

Sénégal : Le développement du secteur numérique nécessite 100 milliards F CFA

Booster le secteur numérique, tel est l’un des principaux objectifs des  autorités sénégalaises. A cet effet, une étude commanditée auprès d’un cabinet de la place évalue à 100 milliards, le budget des nécessités financières du Sénégal pour la mise en œuvre du Fonds de Développement Numérique (FDN) courant la période 2019 à 2023.

L’étude a été présentée lors d’un atelier de validation mardi dernier avant d’être présentée aux responsables du secteur numérique à Dakar, la capitale du Sénégal. Selon le cabinet Performances Group- en charge de l’étude-, le Sénégal doit se donner les moyens financiers pour voir faire du secteur des technologies un secteur porteur.

Ainsi, les investissements dans les branches tels que le cloud computing, le Big Data, l’internet des objets, la blockchain, l’intelligence artificielle ont été  recommandés. Pour le cabinet, le Sénégal doit encourager l’innovation technologique, seule voie permettant de faire du secteur des technologies un maillon incontournable de l’économie nationale. « L’essentiel du financement du FDN devrait provenir de la contribution du secteur des télécommunications (CST) » a déclaré Babacar Bâ, associé chez Performances Group et coordonnateur de l’étude.

De son côté,  Babacar Bâ estime que l’option de financement la plus pertinente est le prélèvement de 5% de taxes selon la loi de finances rectificative de 2018, sur le chiffre d’affaires hors taxes et net des frais d’interconnexion de tout exploitant de réseaux de télécommunications ouverts au public. Notons que le  FDN devra faire  émerger  600 promoteurs de projets Tic viables et financer par la même occasion 1 500 start-ups puis  70 programmes de renforcement du capital humain sur une période de cinq ans. Il devra générer,  selon les prévisions, 47,5 milliards de FCfa d’investissements, 166 milliards de chiffre d’affaires, 59 milliards de valeur ajoutée et 5 400 emplois dans le secteur du numérique.

Rappelons qu’en 2017, le secteur numérique a contribué au produit intérieur brut (PIB) à hauteur de 5,1% au Sénégal.

 

 

Aimé Amson

 

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *