Rwanda : Un centre technologique en gestation

Rwanda : Un centre technologique en gestation

A Kigali, capitale du Rwanda, la construction d’un centre technologique panafricain est en projet. Mardi dernier, l’entreprise américaine spécialisée dans la formation de développeurs de logiciels, Andela a signé un accord avec  la Rwanda Development Board (RDB).

Andela prévoit d’installer  un centre technologique panafricain à Kigali. L’idée est de donner la chance aux développeurs de logiciels émergents au Rwanda de travailler pour des géants technologiques mondiaux tels que IBM, MasterCard et Github, entre autres. Au-delà du Rwanda, c’est tous les talents de tous les   pays africains qui sont concernés.

Pour les cinq prochaines années, le cabinet prévoit de recruter jusqu’à 500 rwandais ayant une expertise en développement de logiciels. De plus, ils auront accès à une formation rémunérée sur six mois.  Selon nos informations, les nouveaux stagiaires auront des  emplois en tant que membres distants au sein des équipes de développement de logiciels dans des sociétés de renom dans le monde entier. Andela collabore avec plus de 150 entreprises réparties dans 45 villes du monde. Cette base de données sera mise à la disposition des collaborateurs d’Andela au Rwanda.

«Nous sommes ravis d’avoir trouvé un partenaire au sein du gouvernement du Rwanda dont la mission est si étroitement alignée sur la nôtre: développer et maintenir une main-d’œuvre élite panafricaine. À Kigali, nous avons trouvé un endroit qui rend les voyages en provenance et à destination d’autres pays africains sans heurt et dispose également de l’infrastructure moderne et connectée dont nous avons besoin pour collaborer avec une main-d’œuvre mondiale », précise Jeremy Johnson, cofondateur et PDG d’Andela.

Pour la phase de formation,  Andela s’est engagée à mettre de côté entre 15 000 et 20 000 dollars pour chaque apprenant. Une phase de recrutement de la première cohorte est prévue pour le mois d’août. Le processus de recrutement est annoncée comme flexible puisque les postulants ne sont pas obligés d’avoir des diplômes d’études collégiales ou de formation technique. Seul l’intérêt, le dynamisme et la détermination du candidat vis-à-vis du programme est important.

Andela va créer « la prochaine génération de leaders technologiques qui mèneront l’innovation à Kigali et au-delà. Grâce à des partenariats tels que celui-ci, nous accélérons la croissance de Kigali en tant que centre technologique mondial, tout en faisant progresser le développement des compétences et les opportunités d’emploi pour les jeunes africains talentueux », explique  Clare Akamanzi, la directrice générale de la Rwanda Development Board (RDB).

Une première phase d’appel à candidature sera lancée en août 2018. Suivra l’ouverture d’un campus technologique de Kigali en décembre prochain.

 

Crédit photo : RDB

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!