Etats-Unis : Qui est François Locoh-Donou, le Togolais qui dirige F5 Networks ?

Etats-Unis : Qui est François Locoh-Donou, le Togolais qui dirige F5 Networks ?

Le Togolais François Locoh-Donou fait partie de ces fils du pays qui brillent de mille lumières à l’extérieur. Depuis l’année dernière, il a été nommé au poste de Président Directeur Général de l’entreprise américaine F5 Networks spécialisée dans la technologie.

Avant de finalement accéder au poste de Directeur au sein de la géante F5 Networks, le sieur Locoh-Donou faisait des prouesses au sein de l’entreprise Cinea. C’est ses performances qui ont attiré l’attention des hauts responsables de F5 Networks. Locoh-Donou était vice-président directeur et chef de l’exploitation de Ciena, une société de stratégie et de technologie réseau.

Graduellement, il est passé de vice-président senior de Global Products Group; Vice-président et directeur général EMEA; Vice-président, ventes internationales; et vice-président, marketing. Bien avant, il s’occupait du volet recherche et de développement chez Photonetics, une société optoélectronique française.

 

De son départ au Togo jusqu’au sommet

 

Son père est architecte et sa mère, démographe. François Locoh-Donou  est né en 1971 avant de rejoindre –encore très jeune- la France.  Pour poursuivre ses études, il s’est inscrit à l’AS Voltaire de Châtenay-Malabry puis par après à l’école d’ingénieurs de Marseille. A Paris, on note qu’il a fait des études en télécommunications optiques à l’École nationale supérieure des télécommunications (ENST).

Il est nanti d’un  MBA de Standford Graduate School of Business en Californie et ses premiers pas en entreprise ont été faits à Photonetics, une société spécialisée dans le domaine des capteurs à fibre optique.

François Locoh-Donou a aussi créé au Togo une entreprise de transformation de noix de cajou. A 47 ans, il ne pense pas rester éternellement hors de chez lui et faire retentir ses réussites. Il prévoit  s’installer un jour de façon permanente au Togo. En 1998, François  ouvre une ferme avicole dans le sud du Togo puis en 2004 lance Cajou Espoir  dans la localité de  Tchamba (près de 350 km de Lomé). Au-delà de la création d’emplois, son entreprise finance des projets sociaux dans l’intérêt des communautés hôtes.

Locoh-Donou a un penchant pour le social. Il  siège également au conseil consultatif de Jhpiego, une organisation internationale de santé à but non lucratif affiliée à l’Université Johns Hopkins des Etats-Unis. Depuis une quarantaine d’années  et dans plus de 155 pays, Jhpiego oriente ses actions vers la prévention  des décès inutiles des femmes et de leurs familles en partenariat avec des  experts de la santé, des gouvernements et des leaders communautaires pour fournir des soins de santé de haute qualité à leurs populations.

 

Crédit photo : IT Masters Mag

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!