Burkina Faso : Des entrepreneurs à la Présidence

Burkina Faso : Des entrepreneurs à la Présidence

Une délégation des participants du Forum international des entrepreneurs et startups (Fijes) s’est rendue à la Présidence de la République du Burkina Faso. Elle a eu à échanger avec le conseiller spécial du Chef de l’Etat, Adama Kanazoé autour de l’entrepreneuriat des jeunes et les mécanismes existant pour assurer son développement.

Vendredi 31 juin 2018. Troisième et dernier jour du Forum international des entrepreneurs et startups, des représentants des différentes délégations ont été invités au Palais Kosyam, le palais présidentiel. Ce fut l’occasion pour ces délégations de s’entretenir avec le conseiller du président de Faso.

Au menu des échanges, les appréciations des différentes délégations de la tenue du forum, les perspectives dudit forum et les expériences des autres pays en matière entrepreneuriale, entre autres. Tour à tour, les délégations à travers leurs porte-paroles ont salué l’initiative de ce forum qui a pu rassembler une centaine de jeunes en  provenance du Ghana, de la Rd Congo, du Togo, du Mali, de la Côte d’Ivoire et du Togo pendant 3 jours.

Les travaux ont tourné autour du thème : «  l’entrepreneuriat de masse et la problématique du développement régional ». Mais à présent, il s’agit plus de voir la possibilité d’implémentation d’une politique nationale de l’entrepreneuriat dans  les pays. Une réalité qui se vit déjà au Ghana, au Kenya et au Rwanda sachant que le Burkina Faso est entrain d’emboîter le pas.

Les délégations ont souhaité pour la plupart que les gouvernements soient plus impliqués dans la facilitation de  la vie des entrepreneurs. Ce qui suppose l’application réelle des mesures d’exonération des entreprises durant un certain nombre d’années et surtout l’accompagnement tant sur le plan de la formation que financier qui doit être de mise.

Pour elles, il faut nécessairement penser à un cadre général  pouvant faciliter le décollage des jeunes entreprises. En majeure partie, les différentes interventions se rejoignent quant à l’urgence d’accélérer le processus de déploiement de l’Union Africaine des Jeunes Entrepreneurs (UAJE).

Le conseiller du président Adama Kanazoé a rassuré les participants à cette rencontre qu’il transmettra fidèlement le message de la jeunesse africain au président de la République, Roch Marc Christian Kaboré. A s’en fier à ses dires, l’Afrique doit effectivement se lever comme un seul homme. En d’autres termes, le projet de l’unification des jeunes entrepreneurs africains est louable d’autant plus qu’il peut être un bon départ pour la levée de beaucoup de  contraintes et la création d’une Afrique forte.

 

 

 

Related Post

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *