Une sud-africaine de 15 ans crée une application mobile pour réduire les embouteillages

Une sud-africaine de 15 ans crée une application mobile pour réduire les embouteillages

L’ingéniosité de l’esprit humain ne dépend forcément pas de l’âge. L’œuvre de Naledi Phafane, une informaticienne de 15 ans, le prouve à suffisance. En effet, cet enfant prodige, originaire de Moreleta Park, un quartier de Prétoria (Afrique du Sud) a développé une application mobile d’utilité communautaire afin de réduire les embouteillages dans les villes du pays.

Cette solution numérique permet de pallier au problème de mobilité urbaine, issu de l’urbanisation galopante des villes africaines. « L’application mobile réduit les embouteillages dans les grandes villes qui sont confrontées à de nombreux problèmes de circulation. » estime Phafane.

A travers son innovation, cette dernière se positionne non seulement, au sein de l’écosystème technologique d’Afrique du sud, mais obtient également un prestigieux prix d’une valeur de 100 000 rands (environ 4 millions de Francs CFA).

La jeune développeuse n’est pas à son premier essai dans l’entrepreneuriat. Elle a déjà mis sur pied, une autre application qui présente une alternative aux problèmes de preuve de résidence en Afrique du Sud. Une application qui fonctionne à base d’un système de localisation GPS pour confirmer la résidence d’un habitant. Une manière de dire adieu aux problèmes – aux conséquences insondables- sous d’autres cieux.

Entrepreneure talentueuse, dotée d’un esprit compétitif, Phafane ne cache pas son goût pour le monde des affaires. Sa créativité a été doublement récompensée à l’issue des concours d’innovation technologique tels que : Ekurhuleni Hackathon et TADHack en 2016.

« J’ai toujours eu un intérêt pour les affaires, ce qui m’a poussée à participer à des concours commerciaux » a-t-elle précisé.

Passionnée de l’entrepreneuriat technologique, Phafane est propriétaire de Spectrum, cofondatrice de VulaRobot et Moval, des startups spécialisées dans les nouvelles technologies qu’elle dirige avec fierté. Elle compte apporter sa contribution à  l’essor du numérique sur le continent africain via des projets socio-technologiques.

 

Landry M.

 

Related Post