Tchad : Dans l’attente d’un quatrième opérateur télécom

Tchad : Dans l’attente d’un quatrième opérateur télécom

Offrir aux  populations, la possibilité de faire leurs choix parmi plusieurs opérateurs télécom, présents sur un marché concurrentiel. Telle est l’idée qui sous-tend la décision du Gouvernement Tchadien, d’autoriser l’installation d’un quatrième opérateur.

Ce dernier a lancé le 08 juin dernier, un appel d’offre international à l’endroit des sociétés spécialisées dans l’exploitation des réseaux de télécommunication, ayant à leurs actifs, des ressources techniques et financières adéquates en vue de satisfaire la demande locale.

L’initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan Tchad numérique sur la période 2017-2021 qui vise à créer un environnement favorable à l’essor numérique du pays.

Aux dires de Madeleine Alingué, ministre tchadien des Postes et  Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, la société retenue à l’issue de cet appel d’offre, bénéficiera d’une licence d’exploitation, de niveau 2, 3 et 4 G. Mais, pour candidater, chacune d’entre elles devra associer à son dossier, une caution de soumission d’environ 100 millions de Francs CFA.

Les consommateurs Tchadiens espèrent de l’arrivée d’un quatrième opérateur, une réduction drastique des coûts de communication jugés trop élevés.

Trois sociétés se partagent actuellement le marché des Télécommunications au Tchad. Il s’agit de Tigo, filiale du groupe Millicom International Cellular (MIC), Airtel, filiale du groupe télécom indien Bharti Airtel et Salam la société étatique, filiale du groupe SOTEL.

 

Landry M.

 

 

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *