Namibie: Une première école pour initier les enfants à la robotique

Namibie: Une première école pour initier les enfants à la robotique

La toute première école de robotique et de codage destinée aux enfants sera bientôt ouverte. En Namibie, l’entrée tardive des enfants dans l’univers du numérique y compris leur maîtrise des outils digitaux préoccupent certains citoyens. A Windhoek, une école -première du genre -ouvrira ses portes dans les prochains mois sous la supervision des fondateurs de  Fablab Namibia.

Le duo Kirstin et Bjorn Wiedow a décidé de s’impliquer dans l’éducation des enfants aux métiers du numérique. Dans leur pays, ils travaillent sur la construction d’un centre de formation orienté vers les enfants afin d’amener ces derniers à amorcer les métiers du web. Un peu partout sur le continent, ces types d’initiatives se multiplient.

«On a vite réalisé qu’il y avait ici un retard considérable pour les enfants dans l’apprentissage des outils digitaux», constate Kirstin Wiedow. C’est le déclic qui a conduit à ce projet. «L’école misera en grande partie sur la créativité de ces enfants du futur», explique-t-elle. Chaque année, une centaine d’enfants viendront s’initier au codage et à la robotique.

Au même moment, «certains cours se feront en partenariat avec des écoles voisines, mais nous proposons aussi des cours accessibles sur le temps libre des enfants. Les groupes seront divisés en deux parties, un premier pour les élèves de 5 à 9 ans, puis un second pour les élèves de 10 à 14 ans».  Après les premières étapes, les enfants passeront au codage avec Python, appliqué aux machines et à la robotique. Un certificat leur sera délivré à la fin de la formation.

Du numérique au réel

Les promoteurs s’attèlent à montrer à leurs futurs apprenants le lien intrinsèque à faire entre le monde numérique et le réel. Ils comptent les inculquer des valeurs  à même de les conduire à voir d’eux-mêmes en quoi la robotique peut être utile dans la vie. Durant les prochains mois, ils toucheront les notions basiques. Au-delà, des logiciels leur serviront à faire exécuter des tâches par  des robots. «L’important est qu’ils puissent voir en quoi le codage est utile dans le monde réel», poursuit  Kirstin Wiedow. Les enfants auront à apprendre davantage sur les capteurs, les mouvements, la connivence ou encore le son et le Bluetooth.

Et pour faire les choses en grand, l’école s’est alliée à un autre établissement scolaire japonais pour une durée de 5 ans école afin de bénéficier des dernières technologies en la matière. Malgré les difficultés liées notamment à la l’instabilité du réseau ou encore à  faiblesse de la connexion, les initiateurs ne comptent pas baisser les bras.

 

 

 

Related Post

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!