Des pays africains à la pointe de l’agro-technologie en Afrique

Des pays africains à la pointe de l’agro-technologie en Afrique

Le contient africain connait un boom dans le secteur de l’Agritech, des nouvelles technologies au service de l’agriculture.
Au cours des deux dernières années, le nombre de start-up a augmenté de 110℅ et plus de 19millions $ ont été investis durant cette période.

De nos jours ,82 startups d’agro-technologie opèrent dans 16 pays africains.

En Afrique, le Kenya demeure le pionnier le principal marché dans le secteur de l’Agritech. L’Afrique de l’Ouest ne démérite pas du  tout. Elle une place pas des moindres, la deuxième et troisième place qui reviennent respectivement au Nigéria et au Ghana.
Ces trois pays représentent plus de 60% des startups agro-technologiques actives en Afrique selon une étude réalisé par Disrupt Africa.

42 nouvelles startups en 2016 et 2017 ont pris leur envol sur cette approche conjuguant technologie et agriculture.

Pour Gabriella Mulligan, co-fondatrice de Disrupt Africa : « il y a eu récemment une formidable accélération sur le marché de l’agro-technologie, et c’est l’un des espaces les plus intéressants à regarder en Afrique aujourd’hui ».

Par ailleurs, Tom Jackson, également co-fondateur a indiqué de son côté que « tout le monde sait à quel point le secteur agricole est important en Afrique, mais récemment, il est épargné par les innovateurs technologiques, qui évoluent soudainement alors que les investisseurs réalisent l’ampleur des défis auxquels sont confrontés les agriculteurs ».

Rappelons qu’un nombre important d’entrepreneurs se concentrent sur la fourniture de solutions FinTech pour l’agriculture alors que les startups sont particulièrement impliquées dans l’e-commerce pour près de 33% d’entre elles. Dans cette logique, des  plates-formes de partage d’informations et de connaissances ont vu le jour.

Crédit photo : nocamels

Alfred Nadjere

 

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *