Malawi : Felix Kambwiri fabrique son propre hélicoptère monoplace

Malawi : Felix Kambwiri fabrique son propre hélicoptère monoplace

Félix Kambwiri a fabriqué son propre hélicoptère dans son garage après quatre mois de travail. Ce jeune soudeur s’est beaucoup inspiré des hélicoptères du président d’alors Hastings Kamuzu pour réaliser son rêve.

Pour fabriquer son hélicoptère, Felix Kambwiri a cherché en vain des plans de fabrication. Il a finalement décidé de faire des hélicoptères des films de guerre, une source d’inspiration supplémentaire. Pour les habitants du village, Kambwiri Felix aurait une folie sinon comment pourrait-il avoir une telle idée de fabriquer un hélicoptère. Au quotidien, les curieux passent devant son atelier pour contempler sa création.

« Certains disent que je suis devenu fou et que cet hélicoptère va me tuer ou qu’il ne pourra pas voler car je n’ai pas fait d’études », regrette  Felix Kambwiri,     qui a quitté l’école à l’âge de 16 ans.

« Même si je n’ai pas été très loin à l’école, j’ai fait de mon mieux. Je veux montrer au monde que nous, les Malawites, pouvons faire quelque chose et que nous sommes intelligents » a-t-il ajouté.

L’hélicoptère rouge et blanc, aux fenêtres en plastique et à la queue aux couleurs du Malawi, lui a seulement coûté 350 dollars, l’hélico selon le créateur ne va que prendre 5 minutes pour monter et peut parcourir 90 kilomètres.

L’épouse de ce père de sept enfants n’est pas forcément rassurée à l’idée de voir son mari s’envoler dans cet hélico, mais, elle le soutient pleinement.

« J’avais peur quand j’entendais que mon mari fabriquait un hélicoptère car il ne l’avait jamais fait avant. Mais j’ai fini par l’accepter car tout est possible grâce à Dieu », assure Annes Kambwiri l’épouse de Felix Kambwiri.

La  police vient régulièrement pour voir l’avancée des travaux et s’assurer non seulement de la sécurité de l’auteur de la machine mais aussi celle de la population. En ce sens, une autorisation officielle serait donnée avant  le décollage de L’hélicoptère.

 

Crédit Photo : DR

 

 

Aimé Amson

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!