La performance laisse place au financement

La performance laisse place au financement

 
La 5ème édition de l’Angel Fair Africa (AFA) est rentrée dans les annales  la semaine dernière en Côte d’Ivoire. Une vingtaine de start-ups africaines sont venues se frotter à de potentiels investisseurs. De jeunes entreprises en provenance du Togo, du Bénin, du Mali, du Sénégal, du Ghana et de la Côte d’Ivoire étaient de la partie. Elles évoluent dans la technologie, l’agriculture et de l’habillement. Leur point commun : la performance.


Selon Linda Vallee, directrice exécutive de la Fondation Jeunesse Numérique d’Orange Côte d’Ivoire, à l’initiative de la rencontre, « les jeunes entrepreneurs africains ont besoin d’être formés et coachés. On peut avoir un bon projet mais ne pas pouvoir le présenter comme il se doit. Notre rôle est donc de les aider à rédiger des business plans afin d’attirer de potentiels investisseurs. Actuellement nous suivons 40 startups. Elles étaient 800 au départ et après plusieurs sélections, nous avons gardé les meilleures. Ce serait donc intéressant d’accueillir de nouvelles idées et travailler à leur réalisation », a-t-elle laissé entendre.

Les panelistes ont eu à partager leurs parcours avec les jeunes entrepreneurs. La finalité est de les inciter à mieux faire, à savoir pitcher pour convaincre en un rien de temps  partenaires et investisseurs.

Dimitri Fotiyev de Brightmore Capital basé au Sénégal, même s’il se dit disposer à accompagner les entreprises ,recommande que « le projet soit viable et dirigé dans le sens de l’amélioration systématique des conditions de vie des populations africaines ».

Les entrepreneurs ont été sélectionnés au sein des incubateurs Orange Fab, WoeLab, MBC Africa, Founders Institute, TEKXL, Co-Creation Hub, KhulaTech, CTIC Seed Stars World et MEST.

Angel Fair Africa est un événement qui regroupe les accélérateurs, les incubateurs et les entreprises émergentes du continent africain et les investisseurs pour faire des échanges, partage d’idée et d’expériences et recherches de financement pour relever les défis de l’Afrique.

Les financements prévus varient entre 10 et 80 millions de Francs CFA.

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *