Clin d’œil au projet E-Burkina

Clin d’œil au projet E-Burkina

Cela remonte à quelques jours  que le Burkina Faso a donné le ton au projet e-Burkina. A travers un soutien financier de 13 milliards de Francs CFA accordé par la Banque Mondiale, le Burkina s’est résolument engagé vers l’édification d’une administration publique efficace et efficiente assise sur les nouvelles technologies.

Comme au top départ de ce projet, le pays se bat à faire un pas vers une réelle transformation digitale afin de créer un boom dans l’administration gouvernementale. Une avancée qui aux yeux de plus d’un contribue sans nul doute à la réalisation d’applications faites par les jeunes créateurs pour répondre aux besoins primordiaux des opérateurs économiques, des paysans, de la société.

E-Burkina représente pour le Burkina un de ces projets d’envergure contribuant à la création d’un environnement favorable pour une bonne exécution des projets e-gouvernement à la gestion des données et la mise en place d’une plate-forme numérique pour la fourniture de services électroniques. L’autre atout est le renforcement dont bénéficie l’écosystème existant des incubateurs d’entreprise et de hubs.

Pour Cheick Kanté, représentant de la banque mondiale au Burkina, ce projet a pour objectif « d’améliorer les écosystèmes de données numériques et ouverts en développant et en soutenant des hubs de technologie et des programmes d’incubation pour les « start-ups ».

E-Burkina est intégré à une base de gestion des données ouvertes (Open Data), un service électronique d’information pour le développement rural (e-Rural) notamment.

Épiphanie Aziagble

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!