Togo : Le FIDEA au bilan

Togo : Le FIDEA au bilan

Après la première édition du Forum International pour le Développement de l’Entrepreneuriat en Afrique (FIDEA), un des reporters de Techenafrique s’est  approché de son coorganisateur,  Zakaria Mamou (Photo). Il est le Président de l’Association Etudiante pour le Développement de l’Afrique (AEDA). Pour lui, savoir que le FIDEA ait pu toucher plus de 350 participants lui donne de la joie au coeur. Il profite pour préciser les contours de l’accompagnement réservé aux lauréats du concours Startup FIDEA.

 

La toute première édition du Forum International pour le Développement de l’Entrepreneuriat en Afrique (FIDEA) s’est tenue le 26 mai à Lomé. Quelles sont selon vous les premières retombées de cet événement ?

 

Cette première édition a été un réel succès et nous en sommes très contents ! Plus de 350 personnes ont assisté au Forum et notre premier objectif  a été atteint : nous avons sensibiliser un bon nombre de jeunes togolais à l’importance de l’initiative entrepreneuriale. Cette journée a été un élan pour les jeunes qui y ont participé à vouloir entreprendre. Mais les retombées ne s’arrêtent pas uniquement dans la sensibilisation. Nous accompagnons les Startups gagnantes dans la réussite de leur projet.

 

Vous êtes Marocain ce qui signifie que vous venez d’Afrique. Pourquoi avoir fait du Togo la première destination du FIDEA et non le Maroc ?

 

Pour moi, le Maroc est un modèle en matière de développement pour les pays du continent. Ma volonté est de faire partager ce dynamisme avec les autres pays africains qui cherchent à améliorer leurs performances en matière d’entrepreneuriat des jeunes.

 

Au cours du forum, vous avez décerné des prix spéciaux à deux personnalités dont la ministre du développement à la base, Mme Victoire T. Dogbe et à l’entrepreneur M. Samuel Apaloo. Quels ont été vos critères de sélection ?

 

Le Prix Spécial FIDEA 2017 est fait pour récompenser et encourager les personnalités qui ont fortement impacté le tissu entrepreneurial des pays d’Afrique à travers leurs actions. Il y a de nombreux critères de sélections, mais le plus important est la mesure en terme de personnes atteintes.  M. Samuel Apaloo est le pionnier de l’entrepreneuriat au Togo et a formé plus de 10000 entrepreneurs ! Quant à Mme Dogbe, elle est à l’origine de nombreuses structures dont le FAIEJ qui accompagnent des milliers de jeunes dans le développement de leur projet entrepreneurial.

 

Il y avait eu 3 lauréats à l’issue du concours Startup FIDEA. Quel avenir pour eux ? Vous avez une idée du prochain lieu où se déroulera la 2ème édition ?

 

Notre objectif est d’accompagner ces 3 lauréats afin de faire émerger leur projet, et ce à travers un accompagnement aussi bien technique que financier réaliser par le comité du FIDEA qui est constitué d’experts dans le domaine de l’entrepreneuriat. Nos partenaires, dont le Fonds GARI ainsi que Eric Agbokou fondateur de ChocoTogo font parti de ce comité d’accompagnement.

 

Quant à la 2ème édition du FIDEA, je vous donne rendez vous à Lomé !
Mais le Forum a pour vocation de se dérouler dans différents pays d’Afrique, et une édition parallèle est prévue à Niamey au Niger au courant de l’année 2018 !

 

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!