Ouganda : Facebook donne un coup de pouce à la connectivité

Ouganda : Facebook donne un coup de pouce à la connectivité

Le réseau social de Marc Zuckerberg s’est associé à l’opérateur de téléphonie mobile Airtel et la société Bandwidth & Cloud Services pour déployer plus  de 770 kilomètres de fibres optiques  dans le Nord-Ouest de l’Ouganda. Un projet prévu prendre fin en  2017 mais qui s’évalue à  170 millions US. Cet investissement vise à améliorer de façon significative l’accès à internet aux  millions d’ougandais.

Selon un communiqué rendu public par Facebook, « cette initiative en Ouganda s’inscrit dans notre stratégie globale visant à améliorer la connectivité partout, y compris dans les pays où l’accès aux capacités sous-marines et internationales a été limité. En s’appuyant sur les enseignements et les résultats de notre travail en Ouganda, nous travaillerons avec d’autres opérateurs dans d’autres pays pour étendre ce modèle, dans le but ultime d’aider les opérateurs locaux à fournir une couverture réseau robuste ».

Avec une population estimée à 38 millions d’habitants, l’Ouganda comptait en 2015 près de 13 millions  d’internautes. A ce nombre doit-on ajouté les quelques 2,2 millions d’utilisateurs du plus populaire des réseaux sociaux. Il faut dire qu’en 2011, l’Etat ougandais avait bloqué un tant soit peu l’accès à Facebook et Twitter qui selon les autorités  devrait  » mettre fin à la connexion et au partage d’informations qui incitent la population à manifester ».  Il s’agit sans doute d’une stratégie de reconquête de ce pays à travers un projet de fibres optiques de cet acabit!

Selon les explications de Brian Kalule, conseiller de Facebook sur le plan légal  « les avantages juridiques ont été conclus et les travaux devraient commencer dans un proche avenir ». Ce projet de fibre optique se situe  dans la droite ligne des plans d’infrastructures du gouvernement, pour le secteur des technologies de l’information et des communications (TIC).  Les pays voisins de l’Ouganda bénéficieront de cette connectivité transfrontalière.

Related Post

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *