Afrique: Les transferts électroniques et la progressive disparition les cartes de recharges

Afrique: Les transferts électroniques et la progressive disparition les cartes de recharges

Si l’on retourne un peu en arrière, il y a une dizaine d’années, l’on n’avait pas d’autres alternatives de recharge de comptes à part l’achat de cartes de recharges. Tous les pays africains ont connus sans aucun doute cette époque des cabines téléphoniques, ces cabarets en bois ou en vitre qui jonchaient les ruelles, les rues, les villes et villages. Bien qu’en ce temps, les téléphones portables  possédaient des écrans en couleurs (orange, bleu, blanc…) ils n’étaient pas aussi sophistiqués comme on le constate aujourd’hui.  Pour recharger son compte, il fallait en ce temps acheter sa carte selon ses moyens, 500 F, 1000 F et plus. Au dos de ces cartes de recharges figuraient une zone rectangle ou même carrée, grise de couleur que l’on grattait avec une pièce de monnaie. Il ne suffisait plus qu’à saisir les numéros  qu’on y trouve, suivre les instructions et c’est parti, l’on pouvait avoir son crédit de communication.

 

Avancées technologiques : l’heure des transferts de crédits

Ça c’était la vielle époque. D’autres parleront de la vieille école. Le développement de la technologie, ayant conquis l’univers a tracé sa voie dans le secteur des Télécoms. Désormais, les cabines ont disparus dans plusieurs pays, les cartes de recharges existent mais sont peu utilisées.  Très peu d’ailleurs ! Le rythme auquel évolue l’intelligence humaine a donc obligé les opérateurs de téléphonie mobile à recourir au système jusque-là inconnu des transferts de crédits électroniques. Désormais, pour avoir du crédit de communication, au lieu de gratter une carte et de saisir une douzaine de numéro, il faut simplement faire entrer  son numéro sur le mobile du distributeur, payer et recevoir un message de confirmation attestant que le compte est rechargé de tel ou tel montant. Voici l’ère de la technologie où l’homme a moins en moins de temps à perdre et où chacun court dans tous les sens possibles.

Transactions électroniques

Ailleurs, certains opérateurs de téléphonie proposent aux clients d’acheter du crédit via leurs comptes mobile money, leur porte-monnaie électroniques.  Des recharges en ligne sont apparues et il ne suffit que d’entrer les informations de son compte bancaire pour voir débiter son compte à chaque transaction. Il est même possible et courant de recharger en ligne le compte d’une autre personne vivant dans un autre pays. Des opérateurs, assez habiles vont jusqu’à proposer plus de 100 pays pour ces opérations désignées par «  transferts internationaux ».

 

Et vous quelle est votre expérience par rapport à ce temps ?

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!