Le Nigeria, avant-gardiste du TGV sur le continent

Cela  fait désormais parti de l’histoire, l’Afrique possède un  Train à grande Vitesse (TGV).  Le Nigéria,  première puissance économique du continent,vient de mettre sur les rails, ce 26 juillet 2016 le premier TGV du continent  donnant ainsi le ton aux autres pays africains.

 La cérémonie marquant  l’inauguration officielle de ce  train s’est déroulée à Abuja en présence du chef de l’État nigérian Muhammadu Buhari. Fruit de la coopération sino-nigériane, ce projet a été financé à près de 849 millions $ par une banque chinoise. La ligne ferroviaire a été mise en place par la Compagnie chinoise de construction en ingénierie civile (CCECC, société publique).

Avec une vitesse de 130 km/h, ce train reliera la ville de Lagos à  celle de Kaduna (  nord-ouest du pays) sur près de 200 km. « La mise en service du train Abuja-Kaduna offre une alternative viable pour le transport entre la capitale fédérale et l’État de Kaduna, un couloir au potentiel important pour les industries, les activités agricoles et la circulation des personnes » a précisé le président nigérian.

Même s’il  est connu pour sa rapidité, l’accès au TGV coûte souvent cher. Mais  ce ne sera pas le cas au Nigéria. Les autorités ont donc décidé de le rendre accessible à toutes les bourses. Sur ce, un  ticket pour voyageur de première classe coûte  1300 FCFA (2 euros)  et celui de la seconde classe s’évalue autour  de  975 FCFA (1,50 euro).

Loin de s’arrêter en si bon chemin, les autorités nigérianes envisagent déjà l’extension de ce réseau TGV à d’autres villes du pays.

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!